Miguel Oliveira prêt à croiser le fer avec Brad Binder



En 2017, si Franco Morbidelli était titré en fin de saison, la sensation des derniers rendez-vous était le duo KTM avec 3 victoires et une troisième place pour Oliveira sur les cinq derniers rendez-vous et trois podiums pour son équipier lors des trois dernières courses.

Le duo de la marque autrichienne a donc fait fort et aujourd’hui, à Valence, ils s’étaient donné rendez-vous pour la rentrée des classes.

Malheureusement, la météo ne permettait pas aux pilotes de prendre la piste mais qu’à cela ne tienne, motogp.com en profitait pour interviewer Miguel Oliveira, un des supers prétendants au titre.   

« Aujourd’hui, la météo était plutôt froide et humide et dès lors, nous n’aurions pas su accomplir le travail pour lequel nous sommes là. Du coup, nous devrons attendre demain et espérer de meilleures conditions. »

Le portugais sait qu’il fait figure de favori mais ce n’est pas pour autant qu’il a changé sa méthode de travail et son approche des courses.

« Durant l’hiver, j’ai essayé de passer le plus de temps possible sur la moto et je n’ai rien changé de particulier à mon entraînement. J’ai terminé la saison dernière de belle manière et cette saison, je serai peut-être plus observé mais de mon côté, je continue à me concentrer sur mon propre travail et je pense que de cette manière, les résultats viendront. »

Pour se lancer dans la conquête du titre, Oliveira pourra compter sur une évolution de sa KTM, évolution déjà approuvée en fin de saison dernière.

« Pour ces tests de Valence, nous ne ferons pas le déverminage de notre moto car nous allons travailler sur les éléments que nous avons déjà approuvés la saison dernière. Nous sommes ici pour parcourir le plus de kilomètres possibles sur la machine. »

Parmi ses adversaires, il devra compter sur son équipier et Champion du Monde Moto3 2016, Brad Binder.  

« C’est mon ennemi maintenant (rires). Plus sérieusement, Brad a disputé une fin de saison solide et je suis très content pour lui. Après son début de saison compliqué et ses opérations, il a énormément progressé et c’est clair que ce sera un des hommes compliqués à battre en 2018. C’est très bon pour l’équipe. Avoir un équiper rapide est important car c’est quelqu’un qui compte et on pourra bosser ensemble. »   

Pour la dernière des moteurs Honda, cette saison s’annonce plus disputée que jamais.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de