Mugello, MotoGP : Pedrosa – Simoncelli, le clash en conférence de presse



Pilotes et teams se sont tous donnés rendez-vous au Mugello pour un Grand Prix sous haute tension. Plusieurs pilotes jouent gros avec bien entendu, en premier lieu, les « ducatistes » et plus particulièrement Valentino Rossi.

Mais il n’est pas le seul, Ben Spies va devoir assumer son tout nouveau statut de vainqueur de GP, Lorenzo devra impérativement être bon et ramener des gros points, Stoner va de plus en plus sentir la pression du leader…

Mais c’est hier, jeudi, lors de la traditionnelle conférence de presse précédent le Grand Prix, que le clash du week-end a été planté. Il faut dire que la Dorna n’a rien fait pour l’éviter en plaçant Rossi à côté de Stoner et Pedrosa à côté de Simoncelli.

Pedrosa, visiblement irrité par le fait que les journalistes tentaient, par tous les moyens, de savoir si la rumeur voulant que sa seconde opération serait due à une chute à vélo, postérieure à sa première opération, était fondée ou non, n’a pas mâché ses mots lorsqu’a été abordée la question Simoncelli.

C’était sans doute la question de trop ou plutôt celle que personne n’osait poser quand le journaliste a demandé à Pedrosa si les mots de son manager n’avaient pas été trop durs envers l’Italien et si finalement il pensait toujours être en droit lors de l’accident qui a provoqué sa chute au Mans. La réponse fut sans compromis !

Dani Pedrosa : « Si quelqu’un en doute encore, c’est incroyable. C’est assez clair avec ce qu’il montre sur la piste. A Estoril, il rigolait en disant que personne ne pourrait l’arrêter , mais peut-être en a-t-il a besoin parce que sur sa tête il n’y a rien d’autre que des cheveux. »

La réponse de Simoncelli, visiblement énervé et agacé par Pedrosa, fut tout aussi radicale.

Marco Simoncelli : « Les choses que lui et son manager (Alberto Puig) ont déclarées sont des choses stupides et j’aime autant ne parler ni avec lui ni avec son manager ».

Et après tout ce rififi, tout ce beau monde s’est donné rendez-vous sur la piste ce matin pour une première séance d’essais libres.

Dimanche, Pedrosa ne pourra plus tomber, sous peine de définitivement ruiner tout espoir de titre, si du moins il en a encore, tandis que Simoncelli ne pourra plus faire tomber car il est bien entendu dans l’oeil d’une commission de course aussi transparente qu’inefficace…Stay tuned !

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de