#QatarTest : Rossi (2ème) content mais inquiet !



Deuxième au Qatar, Valentino Rossi a retrouvé des couleurs. Mais le pilote Yamaha relativise sa performance : il y a encore du travail à faire.

Rossi revient d’abord sur l’un des moments difficiles de sa dernière journée : une chute. « J’essayais le pneu dur à l’avant pour voir si cela pouvait marcher, justifie-t-il. Je pouvais sentir que j’étais à la limite sur le flanc droit, et j’ai chuté. » Plus de peur que de mal, donc, et une certitude sur un pneu à ne pas utiliser.

Un peu en retrait jeudi et vendredi, le Docteur a enfin su trouver le déclic pour se hisser aux avant-postes et finir second. Rassurant, à quinze jours du premier Grand Prix : « C’était important de rentrer avec un bon résultat, parce que nous avons souffert en Thaïlande [il s’est classé douzième, NDLR] et étions bien en Malaisie, mais seulement à la septième place. Alors terminer deuxième ici est important pour toute l’équipe. »

Mais en dépit de ce résultat, Rossi ne veut pas se voiler la face : il reste des problèmes à régler. « Nous souffrons toujours avec les pneus, à l’avant mais aussi à l’arrière, et nous n’allons pas savoir ce qui arrivera en deuxième partie de course avant d’y être. Les choses n’ont pas changé d’un circuit à l’autre, mais d’un jour à l’autre. Il y a eu trop de hauts et de bas cet hiver. Cela signifie que le niveau des motos change d’un circuit à l’autre, et nous allons avoir besoin de moins souffrir sur les circuits difficiles. Chaque course sera comme un départ à zéro. »

En l’écoutant, on pourrait presque être pessimiste. L’Italien tient donc à souligner que sa « moto est compétitive sur les circuits où nous arrivons à bien travailler avec les pneus. J’ai fait pas mal de runs longs, et beaucoup de tours en pneus usés, et nous avons progressé, mais nous ne savons pas ce qui pourrait arriver sur une course de 22 tours ».

Enfin, Valentino Rossi a reconnu que l’homme qui l’a devancé au Qatar, à savoir Johann Zarco, allait être un adversaire redoutable en 2018. « Zarco est très fort. L’an dernier il a fait une saison de haut niveau, il a terminé devant et c’est de là qu’il part cette année. Il va être un grand rival pour tout le monde. » Pour Marc Marquez et Andrea Dovizioso, le Français sera un candidat au titre de champion du monde. Il semble que le Docteur pense pareil.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Source : GpOne

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de