Aprilia – Lowes : « Coupables de nous être surestimés »



L’histoire entre Aprilia et Sam Lowes s’est achevée sur un contrat rompu plus tôt que prévu. Romain Albesiano le regrette et explique pourquoi l’histoire ne se répétera pas avec Scott Redding.

Sam Lowes est de retour en Moto2 et ne cache pas son désir d’y briller pour retourner en MotoGP. Le Britannique devait y disputer la saison 2018, mais son contrat avec l’équipe Aprilia Gresini s’est terminé plus tôt que prévu. En cause : ses résultats.

Lowes a en effet terminé l’année au vingt-cinquième rang, avec 5 points marqués et le record de chutes de la catégorie reine (31). « Traité comme de la merde » par Aprilia, s’est insurgé Cal Crutchlow, qui estime que son compatriote avait besoin de plus de temps pour comprendre la classe royale et maîtriser une RS-GP certes « usine », mais loin d’être la plus évidente à piloter et la plus performante.

Chez Aprilia, Romain Albesiano regrette que Lowes ne soit pas parvenu à progresser. « Malheureusement, tous les rookies ne peuvent pas bien faire, explique-t-il au micro d’Autosport. Ce qui compte est la capacité d’un pilote à progresser, à faire un bond en avant, même s’il souffre au départ. C’est dommage parce que nous croyions en Sam, mais n’ayant vu aucune amélioration nous avons décidé de changer [de pilote]. »

L’Italien veut aussi assumer une part des responsabilités. « Nous devions prendre quelqu’un de plus expérimenté, parce que notre moto est très différente des autres. Nous sommes peut-être coupables de nous être surestimés, si l’on considère que nous sommes encore dans la phase de croissance de notre projet. »

« La moto a des caractéristiques uniques, poursuit-il, pour lesquelles nous avons besoin de données venant d’autres pilotes pouvant nous les fournir. Venant de la Moto2, Sam ne pouvait évidemment pas les avoir. » Un petit mea culpa, donc. Viré mais pas rancunier, Lowes avait souhaité « tout le meilleur à Aprilia et Scott Redding pour 2018 ».

Car c’est bien Redding qui remplacera Lowes en 2018. Un pilote dont Albesiano dit admirer la motivation. « Il est jeune mais avec beaucoup d’expérience et une volonté immense, se réjouit-il. J’apprécie particulièrement sa méthode de travail et son acharnement. Il veut faire progresser la moto avant de regarder les performances. » À 25 ans, le Britannique aborde sa cinquième saison en MotoGP.

Pour Aprilia, l’important est surtout que Redding a déjà roulé sur quatre prototypes différents (RCV1000R, RC213V, Desmosedici GP15 & GP16) ; un plus pour le développement de la RS-GP. « Il s’est bien intégré à l’équipe et nous a donné des références d’autres motos pilotées dans le passé, ce qui nous a fait comprendre le niveau où nous en étions. C’est une chose fondamentale, et il s’est jusqu’à présent montré très utile. »

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store