Et si Lorenzo remplaçait Pedrosa…



Un peu partout sur le net et même sur motogp.com, on peut lire que Johann Zarco pourrait remplacer Dani Pedrosa au sein de la structure officielle Honda et ainsi devenir l’équipier de Marc Marquez !

Info ou intox ? Difficile à dire mais comme on dit souvent, il n’y a pas de fumée sans feu, d’autant que Tech3, qui a officiellement quitté Yamaha, pourrait se voir confier des KTM qui, depuis le début de l’année, ne défrayent pas vraiment la chronique.

A contrario, interrogé par moto-net.com, Eric de Seynes, patron de Yamaha europe, commentait cette annonce de Speedweek comme n’étant « qu’une rumeur ».

Cela dit, le remplacement de Pedrosa par Johann Zarco n’est pas le seul scénario envisageable pour Tokyo.

En effet et en premier lieu, il y a toujours la possibilité que Honda décide purement et simplement de prolonger le contrat de son pilote actuel. Auteur de bons essais hivernaux, l’espagnol, qui est capable de gagner des courses sans pour autant pouvoir faire de l’ombre à son équipier, a de bons arguments à faire valoir.

Mais il y a également un autre scénario, quelque peu plus farfelu mais peut-être pas tant que ça, qui pourrait voir le jour.

Et ce scénario, il puise directement ses racines dans la situation compliquée dans laquelle se trouvent désormais les décideurs de Borgo Panigale.

En effet comme la Gazzetta Dello Sport nous l’apprenait il y a peu, TIM, un des sponsors principaux de la marque, aurait décidé de réduire sensiblement sa dotation en faveur de la Rossa.

Du coup, le budget pilote annuel aurait du plomb dans l’aile puisqu’on avance un chiffre de 11 millions d’euros par an pour la paire.

Sachant que le seul Lorenzo coûte 12,5 millions d’euros à l’écurie et que, vu ses succès, Andrea Dovizioso va bien entendu revoir ses prétentions salariales à la hausse, l’équation risque de devenir compliquée.

Si, en plus de cela, au moment des négociations, Andrea Dovizioso se trouve bien placé pour remporter le titre, le choix pourrait carrément devenir cornélien.

D’un côté, un pari pas vraiment encore abouti, de l’autre, un pilote maîtrisant à merveille la Ducati.

C’est là qu’on se souvient de l’interview de Petrucci au moment où il apprenait que Pramac Ducati réservait sa selle à Peco Bagnaia, vainqueur au Qatar en Moto2, pour la prochaine saison : « Je ne me sens pas écarté, pas du tout. Tout d’abord parce que l’année dernière, lorsque j’ai signé mon nouveau contrat avec Ducati, les accords avaient été clairs. Il y a une option en leur faveur qui devra être levée d’ici le 30 juin pour entrer dans l’équipe officielle ».  

Petrux a montré qu’il était capable de prendre des points, de rouler vite en qualification, de monter sur le podium et surtout, Ducati ne devrait pas casser outre mesure sa tirelire pour s’attacher ses services. L’avantage serait évidemment de permettre à Borgo Panigale de conserver Andrea Dovizioso, qui, sur ce qu’on a vu au Qatar et en 2017, a une chance non négligeable, en 2018, d’empocher un sacre qui échappe aux italiens depuis 2007.

Ducati alignerait alors une écurie entièrement italienne, chose que Repsol pourrait également faire avec des espagnols en offrant un guidon à Jorge Lorenzo.

L’avantage de Lorenzo sur Zarco est évidemment son expérience et ses titres de Champion du monde, son désavantage étant qu’il aura probablement des prétentions salariales plus importantes.

On se souvient également qu’avant de signer chez Ducati et même avant de renouveler son dernier contrat chez Yamaha, Lorenzo avait eu des discussions avancées avec le HRC.

Ceci n’est évidemment qu’une piste de réflexion qui n’a pas l’ombre d’une valeur tant qu’aucun contrat n’est signé mais elle n’est pas moins improbable que celle de Zarco chez Honda ou sur une Yamaha d’usine dans une écurie privée car dans ce cas, Yamaha l’aurait probablement placée chez Tech3.

On parle évidemment de Yamaha satellites chez VDS…mais on se souvient du revirement rocambolesque du Français au moment de signer son contrat en Moto2 pour cette même écurie.

Bref, beaucoup d’inconnues, peu de certitudes…si ce ne sont quelques faits comme les performances de Dovizioso, la clause du contrat de Petrucci et les performances moyennes de Lorenzo sur la Desmosedici.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de