Valentino Rossi : « Ducati devrait embaucher Andrea Iannone »



Aujourd’hui, Andrea Iannone a offert, en Moto2, la victoire que l’Italie aurait désiré recevoir en MotoGP.

Alors que Marc Marquez a déjà signé pour Honda, la question qui était sur toute les lèvres, en fin de journée, était de savoir ce qu’allait faire le pilote Speed Master la saison prochaine.

S’il ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait, Iannone ne s’est cependant pas privé de rappeler, à nos confrères de GPOne, que son rêve serait de monter sur une moto Italienne.

« Je ne sais pas encore si je vais monter en MotoGP l’an prochain. Je me sens prêt, mais je ne veux le faire que si je dispose d’une moto compétitive », pas question donc de lui refourguer l’ART de Speed Master.

« En tant que pilote italien, ce serait une grande émotion pour moi de monter sur une moto italienne. Je ne peux pas rêver mieux ».

Et dans sa quête à la moto de Borgo Panigale, Panorama.it nous apprend qu’il dispose d’un allié de choix puisque c’est Valentino Rossi, en personne, qui va déposer son CV sur le bureau de Gabriel Del Torchio. « Andrea Iannone est un très grand pilote et puisqu’il aime tant la Ducati, je pense que Borgo Panigale devrait l’embaucher! »

Aujourd’hui des rumeurs sur la création d’un Junior Team Ducati ont circulés dans le paddock et certaines annonçaient Andrea Iannone sur une des deux motos, avec Hector Barbera comme équipier.

Alors soyons fous, puisque de toute manière, vu que les hypothèses les plus folles sur la cuvée 2013 se multiplient, nous ne passerons pas pour plus fous que nos confrères.

Les négociations entre Crutchlow et Ducati semblent s’éterniser. En effet, le Britannique déclarait, il y a peu, à nos confrères de MCN, que : « nous ne pouvons rien faire d’autre qu’attendre. Ce n’est pas moi qui imprime mon propre contrat. Ils l’impriment et me l’envoient et jusqu’à présent, ils ne m’ont rien envoyé ».

A y regarder de plus près, puisque Honda a réussi à balayer la règle des rookies, pourquoi, du côté de  Borgo Panigale, ne pourrait-on pas en profiter en engageant directement Andrea Iannone dans l’écurie d’usine ?

Oui mais alors, quid pour le Junior Team ? A ce propos, du côté de Charleroi, en Belgique, un certain Marc VDS aimerait s’impliquer au plus haut niveau et, il ne l’a jamais caché, il aimerait le faire avec une moto européenne. Ça tombe assez bien puisqu’une autre rumeur dit que cette écurie pourrait être confié à…VDS.

C’est assez intéressant vu que, depuis des mois, Vittoriano Guareschi, le Team manager des rouges en MotoGP, ne cesse de répéter, à tout qui veut bien l’entendre, qu’il est sous le charme d’un certain Scott Redding. Or, pour qui le Britannique roule-t-il actuellement ? Pour VDS bien entendu !

Mais alors, à qui pourrait-on confier la seconde selle ? Pour ça, on se rappellera qu’il y a quelques jours, nous vous relations une information, en provenance du toujours bien informé webzine italien gpone, selon laquelle, Ducati faisait les yeux doux à Pol Espargaro (lire ici).

Enfin, pour terminer notre puzzle, on a aussi dit qu’Audi et donc, que le management allemand de Volkswagen, futur propriétaire de Ducati, verrait d’un bon œil, l’engagement de Stefan Bradl par Borgo Panigale.

L’Allemand présente la caractéristique d’être le seul pilote dont l’échéance du contrat ne coïncide pas avec celui des pilotes de pointe et, si Valentino Rossi prend sa retraite dans deux ans, il faudrait alors distinguer deux cas de figure.

Soit à la fin de la saison 2013, il signe un bail de deux ans avec une écurie franchisée Honda, auquel cas, chez Audi, on devrait fournir un gros effort si on désire s’attacher ses services en 2014, soit, il a des assurances et il trouve le moyen de ne signer ailleurs que pour une seule saison, soit, et là c’est moins probable, du moins s’il réalise de bons résultats, on le place directement sur une machine satellite et on remercie l’un ou l’autre des pilotes du Junior Team.

Tout ça ne vaut évidemment que si Rossi décide de signer un nouveau contrat avec son employeur actuel.

Mais à y regarder de plus près et en admettant que Ducati arrivera à rendre sa Desmosedici compétitive, un tel line-up a de la g… !

Prenons la situation des autres constructeurs. Comment semblent-ils préparer l’avenir. Chez Honda, on mise tout sur un pilote, Marc Marquez, mais, aussi doué soit-il, c’est un pari et on sait que les paris de Honda n’ont pas toujours fonctionné. On pense, bien entendu, à Pedrosa.

Chez Yamaha ensuite, on ne se tracasse pas trop puisque Lorenzo vient de signer un nouveau bail et qu’à court terme, avoir Lorenzo, c’est une sacrée chance d’être champion du monde. D’autant plus si Ducati n’offre pas, à Rossi, une GP13 à sa main.

Pendant ce temps, chez Ducati, on miserait sur des jeunes pilotes qui, à trois, coûteraient moins chers que le seul Lorenzo, avec, en prime, la possibilité de récupérer Stefan Bradl, une fois qu’il se sera bien fait les dents sur l’excellente RCV !

Vous me direz, « oui mais on dit que pour comprendre la Ducati il faut se former dessus… » et là, je vous répondrai que c’était certainement le cas avant que la D16 ne se japonise.

En engageant Rossi, l’intention de Ducati était de créer une moto compétitive et c’est ce qu’on est en train d’essayer de faire du côté de Bologne, quitte à perdre quelque peu son âme.  

Sur la question de l’économie de budget sur les salaires des pilotes, évidemment, certains me rétorqueront qu’il faut tout de même payer le salaire de Rossi mais il ne faut pas oublier que ça, c’est m’sieur Morris qui s’en charge!

Avant de conclure, c’est aussi le moment d’émettre quelques réserves quant aux quelques voix qui se sont élevées pour dire qu’avec ce qu’il a gagné, Rossi pourrait faire un effort et partir de chez Ducati, quitte à ne rouler pour rien.

Il est important de se rappeler qu’il y a quelques semaines, Casey Stoner déclarait que sur ces monstres que sont les MotoGP, vous risquez votre c.. à chaque virage alors, vous avez beau avoir gagné tout l’argent que vous voulez, une vie, vous n’en avez qu’une et si il devait vous arriver un malheur, entre quatre planches vous risquez  surtout d’en profiter tout de suite beaucoup moins de votre argent.

Ajoutez à ceci que Rossi a en poche neuf titres de champion du monde, ce qui n’est pas rien, que depuis qu’il est arrivé chez Ducati, Borgo panigale s’est découvert des millions de fans et le compte est bon ! Au final, Il faudrait qu’il soit complètement idiot pour accepter de rouler pour rien !

Alors voilà, le scénario est peut-être un peu tiré par les cheveux, mais si j’étais Team manager, ce que je ne suis pas, je vous l’accorde, il aurait le don de me plaire.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Photo : SpeedUp

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de