« Aucune équipe d'usine MotoGP n'engagera un pilote SBK » ? Chaz Davies répond à Paolo Ciabatti



Aucune équipe officielle en MotoGP ne prendra le risque d’engager un pilote du championnat du monde Superbike : telle est la conclusion de Paolo Ciabatti, directeur sportif chez Ducati.

Nos confrères de Speedweek ont interrogé Chaz Davies, vice-champion du monde SBK en sortant, pour avoir son avis sur la question. Âgé de 31 ans, Davies a eu l’occasion de rouler dans de nombreuses catégories. Que ce soit en 125cc, en 250cc, aux États-Unis mais aussi en MotoGP puisqu’il avait fait des remplacements chez Pramac d’Antin Ducati en 2007. Champion du monde Supersport en 2011, il évolue depuis en Superbike dont il est double vice-champion du monde.

Le Britannique était au Qatar, il y a un peu plus de deux semaines, pour l’ouverture du championnat du monde MotoGP. « Sans raison particulière, précise-t-il alors qu’on se demande s’il venait discuter contrat. Je cherchais des vols pour aller en Thaïlande pour le championnat du monde Superbike, puis j’ai pris cette route pour venir voir la course sur place. C’était du pur loisir, sans arrière-pensées. »

Revenant sur les propos de Paolo Ciabatti – précisons que Davies est pilote Aruba Ducati –, il estime la question « difficile à juger. Il y a beaucoup de talents dans les catégories Moto2 et Moto3, ils montent et font du bon travail. C’est plus risqué d’engager un pilote du SBK. De ce point de vue je peux le comprendre, mais pas du point de vue des pilotes : chacun donne le meilleur. Si vous prenez Cal Crutchlow, qui est également passé par le Superbike, il s’en sort très bien ! Ou Eugene Laverty, mais il n’avait pas une bonne moto ».

Cette question de la moto est aujourd’hui au coeur des décisions prises. Eugene Laverty et Stefan Bradl ont quitté la catégorie MotoGP parce qu’ils estimaient ne pas avoir du bon matériel pour exprimer leur potentiel. Il y a quelques jours, Jonathan Rea a clairement affirmé qu’il n’irait jamais en MotoGP sans l’assurance d’avoir une moto compétitive (lire ici).

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de