Lorenzo – Dovizioso : ça chauffe en coulisses !



Les relations entre Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso se sont détériorées en marge du Grand Prix d’Argentine. 

Plus rien ne va dans le box du Ducati Team. À Termas de Río Hondo, les deux hommes ont passé un mauvais vendredi : ils sont, à l’issue des deux premières séances d’essais libres, aux places 15 et 16, donc non-qualifiés pour la Q2. Il reste encore une chance – la FP3 – aux Rouges pour éviter un passage en Q1.

Mais l’ambiance dans l’équipe n’était déjà pas bonne ces derniers jours. En arrivant en Argentine, Jorge Lorenzo s’était en effet énervé au micro de Movistar TV, comme relayé par nos confrères de Paddock GP. Commentant son actualité chez Ducati, il n’hésitait pas à s’en prendre à son coéquipier : « Dovi a toujours essayé, durant toute ma carrière, de saper mon moral. Il continue de le faire, cette fois comme équipier. Il n’y a rien de nouveau pour moi. Il a toujours fait ça et il profite de sa bonne relation avec la presse. Mais ça va, je fais avec. Dovizioso est une personne calme, on peut avoir une relation cordiale avec lui. Dans ce sens, tout va bien. Mais on est là pour gagner des courses et un championnat, donc l’amitié il faut la chercher ailleurs, loin du paddock. »

Pour rappel, les deux hommes sont arrivés en championnat du monde ensemble, en 2002, dans la catégorie 125cc. En 2004, Dovizioso était sacré champion du monde alors que Lorenzo finissait quatrième. Ils étaient ensuite passés en 250cc, où l’Espagnol avait pris sa revanche en étant couronné à deux reprises (2006 & 2007), à chaque fois devant l’Italien. Ils sont ensuite, là encore, montés en même temps en MotoGP. Ils ont donc toujours été adversaires, à chaque année de leur carrière.

Il y a aujourd’hui de l’électricité dans l’air dans le box du Ducati Team. Dovizioso, leader du championnat, est en position de force. Alors que son salaire est de 10 millions d’euros inférieur à celui de Lorenzo, l’Italien devrait avoir les faveurs du constructeur pour prolonger en 2019. Pour son équipier espagnol, les négociations s’annoncent plus compliquées. En coulisse, Danilo Petrucci dit avoir une place réservée s’il termine devant Lorenzo, alors que Ducati avance vouloir prolonger son effectif actuel.

Interrogé, Lorenzo a dit qu’il ne regrettait pas ses propos et affirme même qu’il en dira plus avant la course d’Austin. Quant à Dovizioso, il relativise : « Nous sommes rivaux depuis 2001, ce genre de situation est normale ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de