Argentine, Moto2 : Pasini, c'est la folie !



Mattia Pasini était le plus solide à Termas de Rio Hondo. À 32 ans, l’Italien a remporté le Grand Prix d’Argentine et prend la tête du championnat du monde. Le vétéran est bien lancé dans la course au titre.

Nous ne sommes qu’au début de la saison 2018, mais Mattia Pasini l’a déjà marquée de son empreinte. L’Italien, qui fêtera ses 33 ans, en août prochain, est plus que jamais dans le coup pour sa septième année passée en catégorie Moto2. À Termas de Rio Hondo, il a montré le visage d’un homme solide, capable d’enchaîner les tours rapides sans (presque) aucune erreur. Il remporte en Argentine la douzième victoire de sa carrière, treize ans après sa première en Chine, en 2005.

Qualifié quatrième, Pasini s’est immédiatement hissé aux avant-postes. Après quelques tours, il s’affirmait comme l’homme fort de la course en prenant en main le trio de tête, également composé de Miguel Oliveira et Lorenzo Baldassarri. Mais derrière, les poursuivants mettaient la pression aux leaders, guidés par les Espagnols Xavi Vierge et Alex Marquez lancés à leur poursuite.

Alors que Pasini et Oliveira se doublaient et redoublaient, le poleman Vierge commençait lui à revenir, centième par centième. Parvenu au contact de Baldassarrin le pilote Dynavolt éliminait d’abord l’Italien avant de s’attaquer – et d’effacer – Oliveira. Marquez, lui, multipliait les erreurs et voyait ses chances de podium s’éloigner.

Solide leader, Pasini enchaînait les tours rapides sur une piste encore jonchée par des flaques d’eau. Calé dans sa roue, Vierge tentait de trouver l’ouverture. Impossible, en dépit de sa vitesse et sa résistance. L’Espagnol franchissait la ligne à 850 millièmes de Pasini, mais était tout de même heureux de célébrer son premier podium en carrière. Sourires, également, pour Oliveira qui monte sur l’estrade pour la première fois de la saison.

Quatrième, Lorenzo Baldassarri confirme, après son podium au Qatar, qu’il faudra compter sur lui en 2018. Sixième, Remy Gardner obtient sur sa Tech3 le meilleur résultat de sa carrière. Joan Mir termine septième et meilleur rookie devant Dominique Aegerter. Parti quinzième, Francesco Bagnaia a pris un très mauvais départ avant d’essayer de remonter. Le vainqueur du Grand Prix du Qatar a limité les dégâts en terminant neuvième. Bagnaia perd toutefois la tête du championnat, désormais occupée par Mattia Pasini.

Dans le reste des résultats, Sam Lowes n’a pu faire mieux que trezième malgré sa belle qualification. Luca Marini échoue au seizième rang, donc aux portes des points, alors qu’il avait dominé le warm-up. Fabio Quartararo se classe vingt-deuxième et premier Français. Jules Danilo n’a pas terminé la course, de même que Brad Binder tombé après avoir touché Jorge Navarro – lequel a également dû rentrer aux stands.

Prochaine étape aux États-Unis dans 2 semaines !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store