Mugello, MotoGP, réactions : Crutchlow et Edwards satisfaits de leur première journée.



Les pilotes Tech3 arrivaient en Italie avec quelques interrogations. Leur état physique était une des préoccupations aussi bien de Colin Edwards que de Cal Crutchlow. Et si l’Anglais n’a visiblement pas trop ressenti de douleurs au niveau de la clavicule gauche, l’Américain par contre continue à se plaindre de ses côtes.

Crutchlow était aussi soucieux du fait qu’il arrivait, de nouveau, sur un circuit qu’il ne connaissait pas. Contraint de l’apprendre à la vitesse de l’éclair, il ne s’en sort pas trop mal avec la onzième position du matin. Il regrettait cependant que la pluie ait de nouveau conduit à l’anéantissement de la seconde séance.

Colin Edwards : « Ce matin c’était vraiment chouette et la nouvelle surface est phénoménale. Ils ont fait un travail incroyable, car le grip est impressionnant et toutes les bosses, qui perturbaient le réglage de la moto, ont disparu aussi. Nous connaissons le réglage des suspensions que nous devons normalement utiliser pour cette piste, mais nous devons travailler dur demain parce que j’ai tellement de traction que la moto est trop molle et elle s’affaisse au milieu des virages. Le seul problème que j’ai de nouveau rencontré aujourd’hui c’était que mes côtes me causent beaucoup de douleurs depuis le crash en Catalogne. Avec les quelques jours de repos après Assen, je commençais à penser que le dommage musculaire était en voie de guérison et que je pourrais au moins éternuer sans pleurer de douleur. Mais ce matin j’ai compris que j’étais de retour à la case départ et, pour être honnête, cet après-midi n’était pas été terrible pour la télévision ou pour les fans, mais cette pause m’aidera certainement pour le reste du week-end. »

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de