#AmericaGP, Lorenzo : « Tout peut arriver »



Jorge Lorenzo arrive aux États-Unis avec un seul point marqué en deux Grands Prix. Pas de quoi décourager l’Espagnol, qui veut « continuer à travailler dur et gagner en vitesse » ce week-end.

Une chute au Qatar, une quinzième place en Argentine : Jorge Lorenzo n’avait plus aussi mal entamé une saison depuis 2004. L’année 2018, dont il espérait qu’elle soit celle de sa réussite au guidon de la Ducati, est mal embarquée. Mais le championnat est long, et l’Espagnol a encore dix-sept courses pour faire triompher la GP18.

L’an dernier, il avait obtenu son premier top-10 avec Ducati à Austin. « Ça va être une nouvelle opportunité d’améliorer mes sensations avec la moto, a-t-il déclaré à l’aube de ce prochain Grand Prix des Amériques. Même si le circuit d’Austin est un celui où je n’ai jamais gagné, et il n’est pas particulièrement profitable aux caractéristiques de la Ducati, cette année je le sens bien. »

« Nous devons continuer à travailler dur et gagner en vitesse », reconnaît Lorenzo, qui avait annoncé qu’il aurait des choses importantes à dire (a priori au sujet de son avenir) avant l’épreuve américaine. Ce n’est pour l’instant pas le cas. Et tant mieux pour la compétition, car le pilote Ducati reste concentré sur l’essentiel : le Grand Prix. « Même si Austin est une piste plutôt compliquée, tout peut arriver », prévient-il.

Stay tuned ! 

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de