Andrea Iannone : « j’ai parfois eu envie de pleurer »



Depuis Valence 2016, Andrea Iannone n’avait plus goûté aux joies du podium alors dimanche dernier, au moment de monter sur le podium d’Austin, l’italien a certainement dû pousser un énorme ouf de soulagement.

Il faut dire que son passage chez Suzuki était accompagné de grandes attentes à son égard. Non seulement en raison de ses performances chez Ducati mais aussi en raison du fait qu’il était appelé à remplacer un Maverick Viñales qui, en deux saisons, était devenu une icône de la marque japonaise.

Dès lors, ses résultats légitimement décevants de la saison dernière ont délié les langues et les critiques, tant sur sa vie privée que sur sa vie professionnelle, ont fusé tous azimuts.

Mais ce podium pourrait n’être qu’une bouffée d’oxygène car les rumeurs actuelles portent à croire qu’Hamamatsu s’intéresse de près à Jorge Lorenzo. Or, Rins ayant signé ou presque, ce sera certainement à Iannone de convaincre ses dirigeants de son ratio potentiel/salaire. C’est en tout cas sa volonté.

« Il y avait de grandes attentes par rapport à moi, alors si vous décevez, cela vous revient à la tête comme un boomerang. J’ai beaucoup encaissé et j’ai parfois été sur le point d’exploser, je remercie les gens qui ont toujours été proches de moi. On a tellement parlé sur moi que j’avais parfois envie de pleurer. En fin de compte, je peux dire que j’ai été plus fort que les rumeurs que les gens crachaient sur moi. Désormais, nous devons répéter nos bonnes performances et planifier l’avenir sans être pris au dépourvu. J’ai d’autres propositions, mais la priorité est toujours de continuer avec cette équipe. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de