#SpanishGP : Marquez seul face à une concurrence qui s’élimine toute seule



Après deux premières journées où les Honda s’étaient montrées plutôt à leur aise avec notamment les deux premières places sur la grille de départ, on s’attendait évidemment à ce que ce soient elles qui se montrent dominatrices lors de ce quatrième Grand Prix de la saison.

Mais contre toute attente, c’est Lorenzo qui bondissait le premier de sa case pour s’offrir le « hole shot » et mener les débats pendant une petite dizaine de tours.

Derrière, 9 pilotes lui emboîtaient tant bien que mal le pas avec, dans l’ordre, Pedrosa, Zarco, Crutchlow, Marquez, Rins, Iannone, Dovizioso et Valentino Rossi.

Peu à peu le trou se creusait et si Zarco semblait en mesure de suivre les leaders, il commettait toutefois une faute dans le cinquième tour et chutait à la septième position.

Il était trop tard pour le français car pendant ce temps, Marquez passait en tête après avoir dépassé Pedrosa et Lorenzo et emmenait un trio de pilote dans son sillage avec Lorenzo devant Dovizioso, revenu de loin et Pedrosa.

Derrière, Danilo Petrucci revenait sur Valentino et en profitait pour lui ravir la septième place à un Valentino Rossi visiblement pas à l’aise sur le circuit Angel Nieto tandis que Crutchlow et Rins quittaient la course prématurément.

Marquez creusait petit à petit le trou tandis que Lorenzo continuait à bouchonner devant Dovizioso et Dani Pedrosa.

Dovizioso multipliait les tentatives pour se jouer de son équipier mais il se loupait et Dani Pedrosa en profitait pour le dépasser. La joie était de courte durée pour l’espagnol qui voyait l’italien le redépasser dans la ligne droite suivante.

Mais c’est alors que le coup de théâtre du jour se produisait sous l’œil incrédule des dirigeants Duacati. Dovizioso tentait une nouvelle fois sa chance sur Lorenzo. Il devait toutefois élargir et Lorenzo, tout heureux de voir la porte s’ouvrir à nouveau, repiquait dans le virage en ne voyant pas que le malheureux Dani Pedrosa avait également profité du raté de Dovizioso. Le pilote Honda se faisait alors percuter par Lorenzo qui lui-même était renvoyé sur Dovizioso.

Résultat de l’opération, deux Ducati et une Honda au sol avec, en prime, un « high side » effrayant pour Dani Pedrosa.   

Le scénario cauchemardesque pour les italiens faisait en revanche les affaires de Marc Marquez qui se trouvait alors avec un matelas d’avance sur Johann Zarco, tout heureux de retrouver une inespérée seconde place.

L’espagnol ne se retournait évidemment plus et filait vers sa seconde victoire consécutive après celle d’Austin.  

Ce scénario faisait également les affaires du groupe Iannone, Petrucci, Rossi, Miller ou chacun recevait une chance inespérée d’accrocher le podium. C’est finalement Iannone qui prendra le meilleur sur Petrucci, Rossi et Miller.  

Derrière, Viñales aura mis toute la course pour se défaire de Bautista tandis que Morbidelli et Mika Kallio clôturent le top 10.

On notera tout de même que chez KTM, c’est Mika Kallio, le pilote d’essais, qui se classe premier pilote d la marque puisque Pol Espargaro est onzième et Bradley Smith treizième. Xavier Siméon, en proie à des difficultés de grip, termine finalement dix-septième.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de