Valentino Rossi demande à Yamaha d'agir… vite !



Après le Grand Prix d’Espagne, Valentino Rossi a déjà 30 points de retard sur Marc Marquez. L’Italien a du mal à être compétitif et veut que Yamaha y mette du sien.

Neuf fois vainqueur dans sa carrière à Jerez de la Frontera, Valentino Rossi n’y a pas brillé ce week-end. Qualifié dixième, le Docteur n’a pas eu le rythme des leaders. Pire : il a même été battu, dans sa lutte pour le podium, par Andrea Iannone et Danilo Petrucci. Sans les chutes de Cal Crutchlow, Dani Pedrosa, Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso, le pilote Yamaha aurait même terminé neuvième.

Ce résultat s’inscrit dans une suite qui ne lui sourit guère. Il y a deux semaines, Rossi a échoué au pied du podium à Austin, après avoir connu une course difficile en Argentine – et cela aurait été le cas même sans le #TermasClash. Le Docteur ne compte que trois podiums sur ses dix derniers Grands Prix. Même chose pour son coéquipier Maverick Viñales. En conséquence, Rossi a poussé un coup de gueule.

« Cinquième n’est pas un si mauvais résultat après un tel week-end, a expliqué le pilote Yamaha après avoir franchi l’arrivée à Jerez. Le problème est que sans les chutes de Dovizioso, Lorenzo et Pedrosa, j’aurais terminé huitième, souligne-t-il. Cela en dit long sur notre niveau technique en ce moment. » À l’issue des quatre premières courses, il compte déjà 30 points de retard sur Marc Marquez. « L’an dernier j’étais à 38 secondes du vainqueur, cette fois à 8. D’un certain point de vue, gagner 30 secondes est énorme, mais ça n’empêche pas que j’aurais terminé huitième. Nous avons besoin d’un coup de main pour être compétitif. »

« Nous souffrons, continue Valentino Rossi. J’ai toujours essayé de parler avec Yamaha pour dire ce qu’il faut faire pour s’améliorer, mais malheureusement le temps passe et nous n’avons pas encore résolu quoi que ce soit. » Et s’il ne demande pas un « changement radical », le nonuple champion du monde « espère qu’il y aura plus d’engagement dans les mois à venir et que je pourrai faire un pas en avant d’ici peu ».

« Plus que fâché, je suis frustré. Je pense que ce que nous devons faire pour progresser est clair. Le pire est que nous ne sommes pas assez réactifs pour résoudre nos problèmes. Les courses, les semaines et les mois passent ; je ne dis pas qu’après un an nous avons les mêmes problèmes, la moto s’est améliorée, mais les autres ont fait un pas en avant plus important que nous. Je suis convaincu que nous avons le potentiel pour réussir, mais nous avons besoin de vitesse ou une autre année va passer. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de