#SpanishGP, Dovizioso : « je ne me comporterais pas comme Lorenzo l’a fait avec moi »



Andrea Dovizioso n’avait pas réussi une grande qualification et il n’avait pas non plus réussi un grand départ.

Pourtant, comme au Qatar, l’italien était revenu petit à petit dans le coup en devenant le principal adversaire de Jorge Lorenzo, son équipier, dans le groupe en chasse derrière Marc Marquez.

Plus rapide que l’espagnol, l’italien ne trouvait toutefois pas l’ouverture et il devait attendre le dix-huitième tour pour enfin passer mettre sa Desmosedici devant celle de son équipier.

Malheureusement, en élargissant, Lorenzo en profitait pour repasser et repiquer dans la trajectoire où se trouvait Dani Pedrosa. S’en suivait le strike de l’année et trois pilotes dans le bac à gravier.

Comme l’italien le rapportait après la course, cet incident est un fait de course mais en revanche, ce qu’il a moins apprécié, c’est le bouchonnage effectué par son équipier même si, comme il le disait, parler de jeux d’équipe à la quatrième course n’a pas beaucoup de sens.    

« J’ai senti la moto glisser entre mes mains et j’ai pensé aux 20 points que j’aurais pu ramener à la maison.

Quand vous tombez, cela signifie que quelqu’un a fait une erreur : dans ce cas, Dani et Jorge. Pedrosa était derrière nous et devait donc mieux gérer la situation, sa trajectoire dans le virage était normale mais il est entré plus vite que d’habitude. Lorenzo, cependant, n’a pas regardé avant de revenir sur la trajectoire et sa manœuvre était un peu trop rapide.

Je dirais que la plus grosse erreur c’est Dani qui l’a faite, il y a eu une combinaison d’erreurs qui ont mené à ce qui s’est passé. En fin de compte, c’était un incident de course, mais ce sont les pilotes de devant qui décident des trajectoires. Divisez les pourcentages d’erreur comme vous le souhaitez.

Je ne dirais pas qu’il y a lieu de pénaliser quelqu’un, mais cela dépend toujours de votre point de vue. Je rentre à la maison avec 0 point au lieu de 20. Après l’Argentine, ils ont promis plus de sévérité, mais je pense qu’une pénalité pour ce qui est arrivé aujourd’hui serait exagérée. Personne n’a fait quelque chose au-delà de la limite. En outre, ce sont deux pilotes qui ne font généralement pas de stupidités, donc il y a moins de colère.

Je pense seulement aux points perdus. Je suis un pilote de championnat et je ramène normalement le maximum de points possible à chaque course. Je savais que je pouvais obtenir la deuxième place, j’avais cela en tête, et le ciel m’est tombé dessus.

Au moment de la chute, je n’avais plus la possibilité de gagner car Lorenzo ne voulait pas me laisser passer : il était lent au milieu du virage mais fort à l’accélération. Nous étions tous à la limite avec le pneu avant, alors ça m’a pris beaucoup de temps pour me créer une opportunité, je ne voulais pas commettre d’erreur.

Chaque pilote pense différemment mais je ne me comporterais pas comme Lorenzo l’a fait aujourd’hui. Cependant, cela n’a aucun sens de parler de jeux d’équipe à la quatrième course. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store