Shuhei Nakamoto prêt à donner une RC213V usine à Rossi. Info ou Intox?



Le feuilleton continue et voilà une nouvelle qui ne va pas calmer le feu médiatique qui entoure l’avenir de Rossi. 

Honda a longtemps clamé haut et fort qu’il n’y avait pas de place pour Valentino Rossi au HRC. Mais la question du team n’était pas si importante. La vraie question était de savoir si Valentino Rossi pourrait bénéficier d’une moto officielle au sein d’une structure privée. Et la réponse semble être oui ! D’après nos confrères de Moto Quotidien, c’est ce que Shuhei Nakamoto, le N° 2 du HRC, aurait déclaré.
« Il me plairait de travailler avec Valentino. Quand il courrait avec Honda, j’étais en charge de la Formule 1. La seule fois que je l’ai eu en tant que pilote était à l’occasion des 8 heures de Suzuka en 2001 (édition qu’il avait remporté avec Colin Edwards). Pour l’an prochain, il n’a pas été possible d’intégrer Rossi au team officiel Repsol, mais je suis prêt à lui offrir une moto officielle dans un team satellite. » 
La future règlementation de 2013 imposera aux constructeurs de n’avoir que deux motos satellites. Stefan Bradl a déjà un contrat qui le lie avec LCR pour la saison prochaine. La seule possibilité pour le docteur serait alors de rejoindre le team de Fausto Gresini, en remplacement d’Alvaro Bautista. Le nonuple champion du monde pourrait alors retrouver les sommets avec une moto très compétitive. 

Cependant, l’info n’est pas neuve puisqu’il y a quelques semaines, Nakamoto déclarait « Il n’y a pas de possibilité pour Valentino Rossi de revenir chez Honda à l’intérieur de la structure officielle, mais il peut avoir la Honda d’un team satellite s’il veut. Je pense qu’il peut apporter un  grand nombre de sponsors qui seraient les bienvenus dans beaucoup d’équipes » (lire ici).

Ça n’avait cependant pas empêché Rossi de déclarer, au Mugello, qu’un retour au HRC n’avait jamais fait partie de ses options. « Avec la signature de Pedrosa, c’est une selle en moins mais pour moi, ça ne change rien. Je n’ai jamais eu de contacts avec le HRC et donc, aller là-bas n’a jamais fait partie de mes possibilités » (lire ici).

Ducati reste la priorité mais pourquoi pas un retour Yamaha ?

Valentino Rossi a affirmé que sa priorité est de résigner un nouveau bail de deux ans avec Ducati. En plus, Audi vient de racheter la prestigieuse marque italienne et compte bien dépenser des millions pour remettre la D16 sur de bons rails. La proposition salariale peut également avoir son influence lorsque les deux parties vont s’asseoir autour d’une table. Mais Rossi n’est plus tout jeune (33 ans) et le temps est compté pour lui. Il sait que l’arrivée du géant de l’automobile est une bonne chose sur long terme. Mais est-ce que Ducati sera capable de construire une moto compétitive d’ici un an malgré un apport financier conséquent ? C’est la question que doit se poser le transalpin.
Une autre éventualité a été évoquée par nos confrères de Motocuatro. D’après les rumeurs, le sponsor cigarettier de Ducati pourrait les abandonner et financer un retour de Valentino Rossi sur une M1 officielle aux-côtes de Jorge Lorenzo. (lire ici)
Alors que toutes les portes semblaient s’être fermées, Valentino Rossi  a maintenant plusieurs cordes à son arc !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de