Rossi : « Arrêter Marquez ? Ça va être très difficile »



Invaincu depuis le 22 avril, Marc Marquez a déjà plus d’un GP d’avance sur ses premiers poursuivants. Le champion du monde en titre est le favori à sa propre succession.

Marc Marquez compte 95 points à son panier après cinq courses. L’an dernier, il n’en avait que 58 à la même période. Et 85 en 2016, année où il a aussi décroché le titre. Il faut en fait revenir à 2014 et sa saison record (10 succès consécutifs) pour retrouver de telles statistiques. Autant dire que cette année, l’officiel Honda a frappé fort d’entrée de jeu.

Second au Qatar dans la roue d’Andrea Dovizioso, il aurait gagné haut la main en Argentine sans les incidents du départ (problème de machine) puis de la course (pénalités). Depuis, l’Espagnol a dominé ses adversaires aux États-Unis, chez lui à Jerez de la Frontera et dernièrement au Mans, devant le public français.

Le quart du championnat est passé et le premier dauphin de Marquez, à savoir Maverick Viñales, est distancé de 36 points. Le vice-champion sortant Dovizioso, neuvième, en a 49 de retard.

Sacré sept fois en catégorie reine, Valentino Rossi espère combler le retard mais sait que cela va être très compliqué. « Marc a déjà une grosse avance, regrette-t-il comme rapporté par Speedweek. Le problème pour ses adversaires n’est pas son mental mais sa vitesse : il est l’homme le plus rapide en piste. C’est pourquoi ça va être très difficile de l’arrêter. » Jusqu’à présent, jamais un tel écart n’a été rattrapé sur MM93.

Cinquième au général, Danilo Petrucci ajoute que « l’année dernière, Marc a eu plus de problèmes avec sa moto sur certaines courses que les pilotes Yamaha et Ducati. C’est pour ça que le combat pour le titre s’est prolongé jusqu’à la fin de la saison ». Or cette année, « Honda a fait un pas en avant. Marquez peut mieux utiliser la moto, mais les autres pilotes Honda étaient loin derrière au Mans. Peut-être que la Honda est un peu plus forte maintenant, mais lui la pilote mieux que ses collègues. Je ne sais pas qui pourra l’arrêter car il a déjà 36 points d’avance après cinq courses. Je ne sais pas qui peut le battre. Au Mans, Dovi aurait pu se battre contre lui pour la victoire. Dovi a mené, mais ce n’était qu’en début d’épreuve ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store