Ducati choisira entre Lorenzo et Petrucci en juin et donnera à Miller une GP19 chez Pramac



Si Andrea Dovizioso a d’ores et déjà signé, moyennant une sensible réévaluation, son nouveau contrat de deux ans et que Pecco Bagnaia a également obtenu son billet d’entrée chez Pramac, chez Ducati le line-up 2019 reste en chantier.

En effet, il reste non seulement à attribuer la seconde place au sein de l’équipe d’usine mais en plus, Borgo Panigale dispose de deux pilotes sous option (avec échéance au 30 juin), Jack Miller et Danilo Petrucci.

Après avoir déboursé 25 millions d’euros sur deux saisons pour s’attacher les services de Lorenzo et avoir constaté qu’au final, c’est le pilote le moins bien payé qui a fini par ramener les meilleurs résultats pour la marque depuis l’ère Stoner, les dirigeants Ducati ont logiquement réévalué le contrat de Dovizioso. C’est donc avec une enveloppe limtée qu’ils devront convaincre Lorenzo de rester.

Mais lorsqu’on lit les propos de Ciabatti sur As.com, il n’est pas certain que ce soit l’option la plus retenue par Borgo Panigale.    

« Nous devons prendre une décision en juin car les options que nous avons avec Danilo et Jack expireront le 30 juin. Nous allons décider entre le Mugello et la Catalogne. Tout le monde sait que Jorge a été le pilote le mieux payé de l’histoire du MotoGP et qu’après avoir apporté une amélioration majeure au contrat d’Andrea, nous n’avons pas la possibilité de payer un autre pilote de la même manière que nous l’avions fait avec Jorge.

Pourrions-nous lui offrir un contrat comme celui de Dovizioso il y a deux ans ? Oui, pourquoi pas, mais le plus important est de prendre une décision avant de parler d’argent, sachant que le but est d’obtenir des bons résultats. Si nous ne pouvons pas résoudre cette situation, nous verrons toujours des courses comme celles du Mans, qui ne sont au niveau de Jorge ou de ses attentes. Nous verrons comment cela se passera au Mugello et nous pourrons aussi « attendre » Lorenzo jusqu’à Barcelone. Mais nous ne pouvons pas aller plus loin par respect pour les autres pilotes qui ont la chance d’aller dans une autre équipe et qui pourraient être libres de le faire. »

Pour ce qui est de Miller, les rouges semblent satisfaits de leur nouvelle recrue, raison pour laquelle, en 2019, il disposera d’une moto officielle.

« Danilo a fait partie de l’équipe pramac avec un support usine depuis quatre ans et quand vous voyez une course comme celle du Mans, vous comprenez qu’il est prêt pour l’équipe officielle. Jack en est à sa première saison et il pilote une moto de 2017. L’année prochaine, il restera chez Pramac avec une moto 2019 égale à celle des deux pilotes de l’équipe officielle. Je pense que la solution idéale pour Pramac est celle où Miller dispose d’une moto officielle et Bagnaia, qui mène aujourd’hui le championnat Moto2, avec une 2018, pour démarrer sans pression et juste apprendre. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store