Jorge Lorenzo : « Tout le monde dans le paddock sait qui je suis et ce que je peux faire »



Psychologiquement, il ne sera pas aisé pour Jorge Lorenzo de prendre la depart à l’occasion du Grand Prix du Mugello le weekend prochain en Italie, en terre Ducatiste !

Et pour cause, lynché médiatiquement de partout, il a quasi le pied à terre quant à repiloter une Desmosedici en 2019..même si officiellement n’est rien encore fait…

Le Mugello l’a vu gagner à quatre reprises sur la Yamaha en MotoGP.  A ce jour, il semble être le paria..ayant décroché seulement trois podiums sur la Ducati et aucune victoire depuis 2017. Il est seizième au classement du Championnat du Monde des pilotes avec seize points… c’est sûre, il peut mieux faire !

Au Mans, il a déçu car on attendait après lui, il a fini sixième, il a ainsi déclaré :

« La Ducati est exigeante et fatigante pour l’ergonomie de la moto. Après quelques tours, je me bats, je suis déçu car j’avais bien commencé.  J’avais aussi un avantage car j’étais plus rapide. Je pouvais passer au premier virage à environ 250 km / h, les autres pilotes freinaient plus tard ».

Lorsqu’on lui demande ce qui l’empêche de piloter la Ducati aussi fort que Petrucci et Miller, les deux pilotes Pramac-Ducati, il répond :

« La chose est, qu’après cinq ou six tours, je ne suis pas capable de continuer proprement. C’est difficile pour moi de garder mon esprit clair. La nouvelle Ducati a une ergonomie différente de celle de son prédécesseur … Nous avons fait des changements à Jerez. Ensuite, je pouvais améliorer. Mais malheureusement, les autres problèmes n’ont pas pu être résolus ».

Et de conclure par ces paroles :

« Tout le monde dans le paddock sait qui je suis et ce que je peux faire. Vous connaissez mes résultats des années passées et le nombre de titres mondiaux que j’ai gagnés. Cependant, j’ai des problèmes avec la Ducati en ce moment. Tout ce que nous avons à faire est de travailler, d’améliorer et de chercher des solutions. Nous devons nous entraider et croire en nous ».

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de