Franco Morbidelli entre confiance et pression



Quinzième au championnat, Franco Morbidelli figure comme le meilleur rookie après cinq Grands Prix. Un objectif incontournable pour l’Italien, du fait de son titre de champion du monde Moto2.

Les débuts de Franco Morbidelli en MotoGP ne sont pas tonitruants, mais ne sont pas non plus décevants. Avec 16 points marqués lors des cinq premières courses – dont une neuvième place en Espagne –, l’Italien fait le meilleur job chez les rookies. Si Thomas Lüthi et Xavier Siméon n’ont encore marqué aucun point, Hafizh Syahrin et Takaaki Nakagami sont eux ses plus féroces concurrents : le Malaisien a 3 longueurs de retard, le Japonais en a 6.

Dans ce duel de débutants, Morbidelli n’a pas le choix : il doit l’emporter. Tout simplement, selon lui, parce qu’il est le champion du monde Moto2 sortant. « Bien sûr que cela m’a donné plus de confiance, explique-t-il sur MotoGP.com, mais parfois cela provoque aussi plus de pression. Je dois être le meilleure rookie à chaque séance d’essais et à chaque course, car je veux montrer que mon titre était mérité. »

Passer d’une 600cc au modèle 2017 de la RC213V n’est pas chose aisée. « Avec une Moto2, vous vous occupez des réglages et du pilotage. Vous pensez que c’est tout. Mais quand vous montez sur une MotoGP, vous comprenez que piloter une moto comme celle-là est une toute autre histoire. Tout est différent, vous devez vous adapter. Et très vite », puisque les premières échéances interviennent après seulement quelques journées de roulage.

Immédiatement dans les points au Qatar (douzième), Morbidelli a eu plus de mal à garder ses trajectoires en Argentine (quatorzième) et aux États-Unis (vingt-et-unième). Après obtention de son premier top-10 en Espagne (neuvième) puis de trois nouveaux points en France (treizième), il attend avec impatience de rouler devant son public en Italie. « Le Mugello va être un très beau Grand Prix car c’est un super circuit et les fans sont merveilleux. Je n’ai jamais été très bon au Mugello, mais j’espère que cela va changer en MotoGP. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de