#ItalianGP, Moto3, QP : Martin devant deux Japonais !



Jorge Martin a décroché la pole du Grand Prix d’Italie, la treizième de sa carrière. L’Espagnol a fait de revanche après ses deux derniers résultats blancs.

On ne présente plus le (triste ?) scénario des qualifications Moto3 : tout le monde roule et fait ses chronos puis rentre aux stands. Là, les pilotes se regardent, attendent. Les minutes défilent. Jusqu’à ce que les meilleurs roues sortent, et que tout le monde se glisse en piste, presque à la queue leu-leu, pour prendre l’aspiration des autres. C’est d’autant plus vrai au Mugello, où la ligne droite d’arrivée fait plus d’un kilomètre.

La qualification du Grand Prix d’Italie n’a pas échappé à la règle et il a fallu attendre les dernières secondes pour que le classement soit bouleversé. Et entre les pilotes à qui il manque des minutes, ceux qui gênent, ceux qui sont gênés (etc.), il faut savoir combiner vitesse, stratégie et habileté.

À ce jeu-là, Jorge Martin – qui était déjà le plus rapide avant son dernier run – a été le meilleur. En 1’56.634, l’Espagnol est allé chercher la treizième pole position de sa carrière, sa quatrième consécutive. Un bon résultat pour son équipe, Del Conca Gresini, qui joue à domicile. Il ne lui a manqué que 19 millièmes pour battre le record absolu de la piste, détenu depuis 2015 par Danny Kent (1’56.615).

Derrière lui, deux Japonais prendront leur départ depuis la première ligne pour la première fois de leur carrière. Second, Tatsuki Suzuki a été plus lent de 190 millièmes par rapport à Martin. Le pilote du SIC58 Squadra Corse n’a jamais fait mieux que quatrième en course. À ses côtés s’élancera Ayumu Sasaki, dont le meilleur résultat est une huitième place (justement obtenue au Mugello).

S’il n’est pas en première ligne, Aron Canet (quatrième) est dans le coup. Trois Italiens suivent derrière le pilote Estrella Galicia : le leader du championnat Marco Bezzecchi, son dauphin Fabio di Giannantonio et le poleman du GP du Qatar Niccolo Antonelli.

Plusieurs déceptions sont à souligner dans le clan italien. Ainsi, Enea Bastianini n’a pu sauver mieux que le quatorzième rang de la grille. C’est toujours trois de mieux que Lorenzo Dalla Porta, dix-septième, tandis que le rookie Dennis Foggia partira depuis la vingt-septième position. Mais avec moins d’une seconde d’écart entre le deuxième et le vingt-troisième, la lutte s’annonce serrée dimanche.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de