2019 : comment Pedrosa peut sauver sa place



Douzième au championnat après six Grands Prix, Dani Pedrosa passe à côté de son début de saison MotoGP. L’Espagnol devrait pourtant conserver son guidon chez Repsol Honda.

29 points marqués en six Grands Prix disputés : Dani Pedrosa n’a jamais connu un bilan aussi catastrophe en catégorie MotoGP. Pire encore : il faut remonter à 2001, et sa première saison en catégorie 125cc, pour avoir des comptes similaires – il avait scoré 26 points entre les courses du Mugello et de Brno. Autant dire que pour l’homme de Sabadell, la situation est très compliquée. Vainqueur à Valencia en 2017, Pedrosa n’est depuis plus monté sur le podium. Son meilleur résultat est une cinquième place, au Mans. Chutes, blessures, mésaventures (cf. Jerez et l’accrochage avec Jorge Lorenzo et Andrea Dovizioso) : le vent ne tourne pas dans son sens. 

Avec un pareil bilan, il serait logique de penser que sa place dans le clan Repsol est menacé. Ultra-dominé par Marc Marquez chez Honda, Dani Pedrosa l’est également du Britannique Cal Crutchlow. À bientôt 33 ans, il ne semble plus en mesure de briguer un titre mondial, ni même de jouer le podium final – il n’a plus terminé dans le top-3 du classement général MotoGP depuis 2013. Or, les contrats pour la saison 2019 se négocient en ce moment et il n’a toujours pas été prolongé.

Faut-il craindre pour la place de l’Espagnol sur la grille ? Il se pourrait bien que non. En effet, si Pedrosa a du mal à être compétitif, personne ne semble parti pour prendre sa place l’an prochain. Tous les pilotes de pointe ont déjà été signés ailleurs : Andrea Dovizioso chez Ducati, Johann Zarco avec KTM, la paire Rossi-Viñales sur Yamaha… Des noms ont circulé, sans plus : les négociations avec Jonathan Rea n’ont (selon Speedweek) rien donné, Joan Mir est en route pour rejoindre Suzuki, Franco Morbidelli prend la direction d’Aspar-Petronas Yamaha…

En Moto2, des contrats ont déjà été signés pour le leader Francesco Bagnaia (Pramac Ducati) et son dauphin Miguel Oliveira (Tech3 KTM). On imagine mal Lorenzo Baldassarri arriver directement chez Repsol, de même qu’Alex Marquez déjà à 33 points du leader au championnat. Pedrosa pourrait donc disputer sa quatorzième saison consécutive en MotoGP dans l’équipe d’usine Honda, désormais dirigée par Alberto Puig.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store