#DutchGP, Moto3 : Martin casse la baraque !

Jorge Martin a remporté son quatrième Grand Prix de la saison à Assen. Le désormais ex-leader du classement général, Marco Bezzecchi, a chuté.

Le TT Circuit Assen est-il un juge de paix ? L’ordre d’arrivée du GP a en tout cas bouleversé la donne en Moto3. Martin à nouveau au top, Canet de retour sur le podium, changement de leader au championnat : il s’est passé beaucoup de choses en Hollande.

Parti depuis la pole position – obtenue avec 3 dixièmes d’avance sur le deuxième meilleur temps –, Jorge Martin a tenté de prendre la poudre d’escampette en début d’épreuve. Mais comme (très) souvent en Moto3, cela n’a pas été possible et un groupe de tête s’est rapidement formé.

Dans ce peloton et dans l’ordre alphabétique : Aron Canet, Enea Bastianini, John McPhee, Jorge Martin et Marco Bezzecchi. Quatre des cinq leaders du championnat du monde, McPhee étant l’invité surprise.

Tout au long de la course, les cinq patrons de la course n’ont cessé de se passer et se repasser, sans que personne ne parvienne à faire la différence. Jusqu’à ce que Martin, à trois tours de l’arrivée, ne profite d’une erreur de Bezzecchi pour prendre les commandes et quelques dixièmes d’avance. Assez pour se mettre définitivement à l’abri et remporter le Grand Prix des Pays-Bas.

Derrière, John McPhee a été le premier à partir à la faute, à moins de 2 tours de l’arrivée. Suivi par Marco Bezzecchi, à terre à quelques virages du drapeau à damiers. Restaient Aron Canet et Enea Bastianini pour la lutte pour la deuxième place, finalement revenue à l’Espagnol.

La bagarre pour la quatrième place a donné encore plus de dépassements que celle pour la victoire. Elle revient finalement au rookie Jaume Masia, qui obtient le meilleur résultat de sa jeune carrière. Jakub Kornfeil enregistre son premier top-5 de l’année, tandis que Darryn Binder (septième) arrive enfin à mener sa KTM dans le top-10. Longtemps en tête de ce groupe de poursuivants, Fabio di Giannantonio échoue au neuvième rang.

Au classement du championnat, Martin récupère les unités perdues lors de sa chute en Catalogne. Le pilote Gresini mène désormais la danse pour 2 points devant Bezzecchi. Di Giannantonio perd une place et se retrouve troisième à 14 longueurs de Martin, tandis que Bastianini (quatrième) et Canet (cinquième) sont à un peu plus de 20 points.

Carton jaune pour la direction de course : une pluie de pénalités s’est abattue sur les pilotes, pour des freinages manqués – en particulier la dernière chicane. Certes, nous comprenons que des sanctions soient nécessaires. Mais quelle utilité que de mettre 2 secondes à un pilote qui vient de faire une erreur dans une bagarre, à 15 tours de l’arrivée et sans que cela ne lui fasse nécessairement gagner une place ? Dommage pour le suspense et le plaisir.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de