#DutchGP : Zarco (8e) plutôt satisfait

Johann Zarco a terminé huitième du Grand Prix des Pays-Bas. Un résultat dont le Français se contente en attendant des jours meilleurs.

La course disputée sur le TT Circuit Assen a été, à n’en pas douter, l’une des plus disputées depuis de nopmbreuses années. Cette bagarre a impliqué de nombreux pilotes, dont Johann Zarco pendant plusieurs tours. Qualifié huitième, le Français a terminé à la même position à l’arrivée, à 7 secondes du vainqueur Marc Marquez.

Absent du podium depuis maintenant quatre courses, Zarco ne veut pas tout jeter de son week-end hollandais, où il savait qu’il serait en difficulté. « J’ai dit à l’équipe que ça allait être difficile de se battre et que je voulais faire quelques pas en avant, juste pour pouvoir me battre avec les gars, bien freiner et rester avec eux. Je pense que nous avons fait ce pas, donc ça a été un bon feeling. »

« Le départ a été bon, raconte le pilote Tech3. C’était compliqué de gagner des positions au début, mais immédiatement mon feeling était bon, j’ai pu passer Petrucci et revenir sur Crutchlow et avec cet incroyable groupe. Ce n’était pas suffisant pour lutter avec eux parce que nous nous sommes battus pendant tout le week-end. Peut-être qu’il a manqué un pas supplémentaire pour me battre pour le podium, mais j’ai besoin d’être heureux. De bons sentiments reviennent et nous sommes quatrième au championnat. Nous devons rester forts. Dans l’ensemble, la course a été fantastique et amusante. »

« Même si le départ n’était pas encore idéal, nous pouvions voir Johann se battre et être dans le groupe de tête, qui était de 8 pilotes jusqu’au dernier tour, a commenté Hervé Poncharal, qui veut également retenir le posif du Grand Prix. On pouvait avoir le sentiment qu’il s’accrochait à eux, il luttait pour garder le rythme des autres et très judicieusement, il l’a fait jusqu’au drapeau à damiers. Il a obtenu la huitième place et huit points pour le championnat, ce qui nous donne juste assez pour quatrième du championnat des pilotes et nous en sommes très fiers. »

Le team-manager a par ailleurs tenu à souligner la combativité de son poulain : « C’est un autre week-end difficile, où je dois remercier Johann, parce qu’il n’a jamais laissé tomber, et je tiens à le féliciter pour cela. Heureusement les prochaines pistes vont être un peu plus faciles pour nous. » Rendez-vous au Sachsenring pour la suite.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de