2019 : Smith pilote d'essai Yamaha ?

Bradley Smith sait qu’il ne sera pas pilote MotoGP en 2019. Mais le Britannique n’est pas contre l’idée d’être le pilote d’essai de Viñales et Rossi.

Bradley Smith « ne pense pas être en MotoGP en 2019 », ainsi qu’il l’a confié cette semaine. Le pilote KTM sait que son top-10 obtenu en Allemagne n’y changera rien : pas à la hauteur en termes de résultats (13 points marqués à la mi-championnat), il fait partie des (au moins) deux pilotes qui vont devoir quitter la catégorie reine.

S’il reste encore officiellement les deux places du projet d’équipe SIC-Angel Nieto Yamaha, Smith sait que les motos sont déjà réservées à deux autres hommes. « [L’option SIC Yamaha] s’est définitivement envolée, confie-t-il sur Autosport. Dès le lundi suivant Assen je le savais. Maintenant il est temps de voir ce qui peut encore être fait. Mais il y a 1 % de chance que je sois sur la grille MotoGP en 2019. »

Dès lors, où aller ? L’Anglais n’est pas tenté par un retour en catégorie Moto2, dans laquelle il a roulé pendant deux années avec Tech3 (2011-2012) et où il compte trois podiums. La logique voudrait donc que ses yeux se tournent vers le mondial Superbike, mais les bons contrats sont tous en train d’être signés. « Je dois voir quelles autres options se présentent à moi, et simplement accepter que l’objectif sera de revenir sur la grille [MotoGP] en 2020. »

En attendant, Smith pourrait bien devenir le pilote d’essai de l’écurie Yamaha. On sait le constructeur japonais en pleine réflexion à ce sujet, comme l’illustre l’intérêt porté à Jonas Folger (lire ici). L’idée ravirait Valentino Rossi et Maverick Viñales : tout deux expliquent depuis l’an dernier que l’absence d’un pilote d’essai qui aurait la vitesse d’un pilote MotoGP est l’une des causes des récents échecs de Yamaha. En effet, Rossi et Viñales estiment passer trop de temps à essayer des pièces qui pourraient être testées par un autre personne.

Rajoutez à cela que les principales marques concurrentes comptent dans leurs rangs des pilotes qui ont le niveau de la catégorie reine (ou tout proche) : Honda a Stefan Bradl et Hiroshi Aoyama, Michele Pirro et Casey Stoner chez Ducati, Sylvain Guintoli pour Suzuki après avoir eu Randy de Puniet, Mika Kallio avec KTM…

Bradley Smith se dit également partant. « Je ne vais pas m’en cacher, travailler avec Maverick Viñales et Valentino Rossi serait quelque chose de bien pour ma carrière. [Être pilote d’essai] n’est pas un mauvais choix, et je pense pouvoir apporter à l’équipe. J’ai apporté des choses à KTM et je continuerai à le faire, peu importe où je vais. »

L’Anglais connaît bien la M1 pour l’avoir pilotée durant les quatre saisons passées en MotoGP chez Tech3 Yamaha, de 2013 à 2016. Monté sur deux podiums dans sa carrière en catégorie reine, il avait terminé sixième du championnat en 2015. Cela reste aujourd’hui encore son meilleur classement général.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Articles recommandés

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store