Quartararo en MotoGP, ça devient bouillant

Deux Français en MotoGP en 2019 : cela devient de plus en plus probable puisque Fabio Quartararo serait en passe de rejoindre Johann Zarco.

« L’improbable hypothèse », avions-nous titré il y a quelques jours en apprenant que Fabio Quartararo était en mesure de passer en catégorie MotoGP dès 2019. « On a quelque chose mais je reste concentré sur ma course », confirmait le Français en arrivant au Sachsenring, pour le Grand Prix d’Allemagne.

Depuis, la plupart des sources et informations convergent pour nous dire que oui, Quartararo va bien avoir sa place en catégorie reine l’an prochain. Il serait en passe de signer dans la nouvelle équipe SIC-Angel Nieto Yamaha, aux côtés de l’Italien Franco Morbidelli avec qui il évoluait en Moto2 en 2017.

Dernière personne à en parler, et pas des moindres puisqu’il ne se trompe quasiment jamais : Michel Turco, dans les réponses faites aux lecteurs du site Moto-Station (Moto Revue, GP Racing…). Le journaliste affirme en effet que Quartararo et Morbidelli seront bien dans le nouveau box du team satellite Yamaha en 2019.

Il donne même plus d’informations en écrivant que « l’équipe sera dirigée par Wilko Zeelenberg, et Johann Stigefelt sera sûrement impliqué dans l’organisation en tant que fidèle collaborateur de Razlan Razali, le directeur du circuit de Sepang et neveu du premier malaisien. Pour rappel, Petronas est une entreprise d’Etat ». Quant au staff, Michel Turco pense que des techniciens des équipes Marc VDS et Angel Nieto seront récupérés.

Fabio Quartararo, champion du monde junior Moto3 en 2013 et 2014, avait connu un début de carrière compliqué en Moto3 (2015-2016) puis une première saison mitigée mais avec du positif en Moto2 (13ème au championnat). Cette année, El Diablo a connu un déclic. D’abord en remportant de main de maître le Grand Prix de Catalogne, puis en terminant deuxième aux Pays-Bas à l’issue d’une splendide remontée. Au Sachsenring, il a réalisé une course de guerrier en remontant à la neuvième place malgré ses blessures.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de