2019 : Aprilia propose à Redding d'être pilote d'essai

Scott Redding n’a toujours rien signé pour 2019. Moto2 ? Superbike ? Aprilia lui a demandé d’être le pilote d’essai de la marque.

Scott Redding est dans la tourmente. Le Britannique sait depuis le début du mois de juin, et la signature d’Andrea Iannone aux côtés d’Aleix Espargaro, qu’il ne sera pas conservé dans l’équipe Aprilia Gresini. Le constructeur italien n’ouvrant pas d’équipe privée en 2019, Redding est obligé de trouver refuge ailleurs.

Or, les places restantes en MotoGP sont déjà (presque) toutes verrouillées. La deuxième LCR Honda devrait revenir à Takaaki Nakagami, qui bénéficiera d’une deuxième année sur la RC213V pour faire ses preuves. On ne voit pas pourquoi Esteve Rabat, qui fait le meilleur début de saison de sa carrière en catégorie reine, ne serait pas gardé chez Reale Avintia. Et les candidats annoncés au nouveau team SIC-Yamaha (Dani Pedrosa, Franco Morbidelli, Fabio Quartararo…) sont assez nombrés, en dépit de l’appel lancé par Redding.

À 25 ans, l’Anglais va donc probablement devoir quitter le MotoGP, où il roule depuis 2014. Mais Aprilia a d’autres plans pour lui : la marque italienne lui a proposé d’être pilote d’essai, afin de développer la RS-GP qui sera entre les mains de Iannone et Espargaro. Comme il le raconte à Speedweek, Redding hésite.

« Je n’ai que 25 ans et je dois y réfléchir parce que pour le moment, je n’ai pas de guidon pour 2019. Je dois donc peser [le pour et le contre de] toutes les options qui s’offrent à moi. Être pilote d’essai n’est pas vraiment quelque chose que je veux faire, ce n’est pas ma passion. Je veux rouler et je veux gagner. Mais au fur et à mesure que ma carrière avance, je dois l’accepter. Le travail de pilote de test, avec peut-être quelques wild-cards, ce serait bien. »

Puis, en y réfléchissant, il se rappelle que cela ne veut en aucun cas dire un retour en tant que pilote en MotoGP. « Combien de pilotes d’essais sont revenus sur la grille ? Mika Kallio et Michele Pirro sont rapides, ont de l’expérience et de bons résultats, mais ils ne reviendront probablement jamais en tant que pilotes permanents. C’est aussi ma crainte », confie-t-il.

Autrement, où aller ? Retourner en Moto2, comme Sam Lowes l’a fait cette année ? Vice-champion du monde en 2013, il avait remporté trois Grands Prix dans la catégorie. « Même si je décroche le titre mondial, je n’aurais pas de place en MotoGP », estime-t-il.

Scott pourrait donc se tourner vers le championnat du monde Superbike. Son team-manager, Michael Bartholemy, assure que deux offres sont sur la table. La plus importante viendrait du Red Bull Honda World Superbike Team, équipe qui avait déjà recruté un ex-pilote MotoGP passé chez Aprilia, à savoir Stefan Bradl. Il a aussi eu une proposition pour rouler en British Superbike, mais celle-ci a été refusée (lire ici).

Passé chez Aprilia Gresini cette année, Scott Redding n’a pas encore su se mettre en valeur au guidon de la RS-GP. Avec 12 points marqués en 9 Grands Prix, le Britannique n’est que vingtième au classement du championnat du monde – deux rangs derrière son coéquipier Aleix Espargaro.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store