2019 : Crutchlow encore aidé par le HRC

Cal Crutchlow bénéficiera toujours du soutien de l’usine Honda l’an prochain. C’est en tout cas ce que souhaite le HRC.

Le statut de Cal Crutchlow chez Honda est particulier. Pilote dans l’équipe LCR depuis 2015, il bénéficie cette année du soutien officiel de l’usine Honda, ce qui lui permet d’avoir une moto plus compétitive que la RC213V confiée à son coéquipier Takaaki Nakagami. C’est aussi pour cette raison que vous entendez les commentateurs d’Eurosport dire, à l’arrivée d’une course, que « Johann Zarco est le premier pilote satellite » alors que Crutchlow est devant : au regard du matériel dont il bénéficie, le Britannique n’est pas vraiment un pilote satellite.

Vainqueur du Grand Prix d’Argentine, Crutchlow a obtenu cette année le troisième succès de sa carrière en MotoGP. À l’issue des neuf premières épreuves, il ne fait pas la meilleure saison de sa vie mais bien la plus probante depuis son arrivée chez Honda. Leader du classement général après Termas de Rio Hondo, il pointe aujourd’hui au huitième rang. Sa position pourrait être bien meilleure, mais il a connu deux chutes plus un résultat blanc. En dépit de cela, le Britannique n’est qu’à 9 points de la quatrième place doublement occupée par Andrea Dovizioso et Johann Zarco. 

Chez Repsol Honda, Alberto Puig est globalement content de son travail. « Son seul problème est qu’il a connu quelques chutes, ce qui lui a fait perdre des places au classement général. Mais en termes de potentiel et de rapidité, il a de bonnes performances. Il nous aide aussi beaucoup pour le développement. Cela nous satisfait. C’est pourquoi je suppose que cela va continuer. »

Tetsuhiro Kuwata, du HRC, ne dit pas autre chose : « Cal travaille très bien en termes de développement. C’est super pour nous, alors nous voulons continuer comme ça l’année prochaine. » Sauf catastrophe, Crutchlow devrait donc toujours bénéficier du soutien de l’usine Honda en 2019, alors que ce qu’il fera aidera Marc Marquez et Jorge Lorenzo.

Nous soulignons par ailleurs que Honda met les moyens puisqu’en plus de cela, elle dispose de Stefan Bradl comme pilote d’essai. Le même poste a été proposé à Dani Pedrosa pour 2019.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de