[Communiqué de presse] Conditions et résultats entre deux pour Marc VDS



Les pilotes Marc VDS Racing Mika Kallio et Scot Redding ont connu des fortunes diverses à l’occasion de séance qualificative du Grand Prix d’Italie perturbée par la pluie.

La séance s’est déroulée sur une piste mouillée après une courte mais drue averse. Cependant, le nouveau revêtement du tracé italien s’asséchant rapidement, Kallio et Redding ont dû affronter des conditions en constante évolution.

Regonflé grâce à aux nouveaux réglages effectués la veille sur sa fourche Öhlins, Kallio a bien évalué où il pouvait gagner du temps sur les 5,254 km d’un circuit dont certaines portions restaient bien détrempées.

Le Finlandais a ainsi établi le neuvième temps en 2’07.147, soit treize secondes moins vite que son meilleur chrono sur le sec, ce qui en dit long sur les conditions de la piste.

Le plaisir de voir Kallio décrocher sa deuxième meilleure performance de la saison en qualification a toutefois été altéré par les problèmes rencontrés par son jeune coéquipier de 18 ans.

Sixième des séances libres, la Suter MMXI de Redding a rencontré des problèmes de changement de vitesses qui lui ont coûté de précieux dixièmes de seconde dès le début de la séance qualificative. Avec ça, le Britannique a encore connu de sérieuses difficultés avec le grip de son pneu arrière lorsque la piste a commencé à sécher. Auteur d’un chrono de 2’09.265, il s’élancera demain de la 28e position.

Mika Kallio #36 : 2’07.147 – 18 tours- 9e

« Même si nous n’avons pas eu de chance avec la météo, la séance de qualification s’est bien passée pour moi, et je suis heureux de pouvoir m’élancer demain de la troisième ligne de la grille de départ. Les conditions étaient assez étranges cet après-midi, car si j’avais l’impression d’être toujours à la limite, il était néanmoins possible d’aller plus vite à chaque tour. La piste était détrempée en début de séance, mais elle a vite séché du fait de la chaleur. Sur la fin, il y avait une trajectoire qui était pratiquement sèche, sauf à quelques endroits. En fait, certaines portions séchaient plus vite que d’autres, et il était difficile d’évaluer le grip des différents virages et de savoir jusqu’où il était possible d’aller. Les prévisions annoncent du beau temps pour demain. Il faudra donc prendre un bon départ pour accrocher le bon wagon. Si jamais il pleuvait, je reste optimiste car nous avons de bons réglages et je sais que je peux là aussi être compétitif. »

Scott Redding #45 : 2’09.265 – 12 tours- 28e

« Je suis vraiment déçu car tout le week-end j’ai été proche du top 3, j’étais même l’un des plus rapides, mais la pluie qui est arrivée cet après-midi a tout gâché. La séance de qualification a tourné au désastre, dès le début que je me suis retrouvé confronté à un problème de shifter. On l’a changé à six minutes de la fin, et alors que la piste séchait, ce sont des problèmes de motricité qui m’ont empêché de progresser. Je ne comprends pas pourquoi dès que la piste est détrempée ou juste humide je me retrouve à chaque fois en manque de grip. Je me fais doubler par des gars qui passent deux fois plus vite que moi dans les virages, et même quand je redresse la moto pour accélérer, je patine à mort. Compte tenu de ma place sur la grille, j’ai plus qu’une chose à faire demain, prendre un bon départ et essayer de regagner un maximum de places pour espérer me rapprocher du top dix. Je pense qu’une place dans le top dix est envisageable dans la mesure où j’ai démontré que j’avais un bon rythme sur le sec. »

Michael Bartholemy : Team Manager

« Mika a fait du bon boulot aujourd’hui dans des conditions difficiles et je suis très heureux qu’il se soit qualifié avec un top dix pour la deuxième fois de la saison. Il utilise de nouveaux réglages au niveau de la fourche Öhlins ce week-end, et cela lui a permis de gagner en confiance. Nous espérons maintenant qu’il pourra concrétiser en course. Scott a connu en revanche une séance difficile. Il a eu un problème avec son shifter dès le départ qui lui a coûté du temps, et malgré les efforts de toute l’équipe nous n’avons pas réussi à identifier la panne. Mais il a aussi connu, une fois encore, des soucis de grip comme c’est désormais à chaque fois le cas lorsque les conditions sont entre deux. On a déjà essayé beaucoup de choses cette saison pour améliorer la situation, mais il va maintenant falloir que l’on voit ça avec Suter Racing. Marquez semble le seul pilote capable de piloter la moto 2011 dans ces conditions, et j’aimerais bien que l’on puisse utiliser les mêmes réglages sur les machines de Scott et Mika. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de