Bridgestone répond au défi de Laguna Seca



Laguna est un circuit particulier et il représente un vrai challenge pour Bridgestone.

Les dénivelés, les faibles vitesses, les changements rapides de direction sont autant de paramètres que le manufacturier japonais a dû prendre en considération pour construire ses pneus.

Les résultats de cette étude sont trois types de spécifications de pneus pour l’avant –le tendre, le moyen et le dur – et une gomme où les composants à gauche du pneu sont plus durs que ceux à droite.

Shinji Aoki : « Laguna Seca est le circuit le plus court du calendrier et il présente toujours un défi de taille pour les pneus du MotoGP. Le corkscrew est une section très exigeante avec un changement rapide de direction et de dénivellation, il nécessite un bon feeling avec l’avant et de la stabilité, mais les pneus doivent également fournir de bons niveaux d’adhérence dans les virages à droite, le trois et le quatre et comme les virages à nonante degré ne sont pas aussi contraignant pour les pneus que les longs virages, les composés sur la droite du pneu doivent être plus tendres afin de conserver des températures suffisantes.

La plupart des virages, à Laguna Seca, sont gauchers alors le côté gauche du pneu arrière asymétrique dispose de caoutchouc relativement durs pour faire face aux grandes contraintes qu’ils endurent, mais dans l’ensemble Laguna Seca n’est pas trop exigeant pour ​le pneu arrière. Pour le pneu avant, les pilotes disposeront des tendres, des moyens et des durs pour assurer une excellente montée en température et une bonne adhérence sur un circuit où les températures de la piste peuvent varier de façon significative entre les sessions du matin et de l’après-midi ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de