Suzuki : Yamaha remporte une course dantesque !

L’équipe officielle Yamaha a gagné son pari en remportant à nouveau les 8 Heures de Suzuka. Une épreuve intense marquée par de multiples rebondissements.

Frappé par de multiples événements climatiques cet été, le Japon, qui subit en ce moment les conséquences du typhon Jongdari, a vu sa célèbre course perturbée par la météo. Comment résumer cette édition 2018 des 8 Heures de Suzuka en quelques lignes ? Commençons, par souci de précision, par détailler la composition des trois équipes qui ont longtemps lutté pour la victoire :

#11 Kawasaki Team Green (Kazuma Watanabe / Jonathan Rea / Leon Haslam)

#21 Yamaha Factory Racing Team (Katsuyuki Nakasuga / Alex Lowes / Michael van der Mark)

#33 Red Bull Honda with Japan Post (Takumi Takahashi / Takaaki Nakagami / Patrick Jacobsen)

Premier tournant de la course dès le deuxième tour avec la chute (et la blessure) de Randy de Puniet au guidon de la Honda #634 de l’équipe MuSASHi RT HARC-PRO. Pendant ce temps, Takahashi prend la tête avec la Honda #33 devant la Kawasaki #11, la Suzuki #12 et la Yamaha #21.

Au bout d’une heure, la Kawasaki #11 et la Yamaha #21 sont au coude-à-coude devant la Suzuki #12. Cette dernière perd toutes ses chances de podium avec la chute de Sylvain Guintoli, puis le run lent de Bradley Rey victime de problèmes techniques. La Yamaha #7 du YART glisse à son tour avec le high-side de Takuya Fujita.

À la fin de la deuxième heure, Alex Lowes (Yamaha #21) est en tête mais un incendie sur une moto oblige la safety car à sortir. Les écarts se resserrent et trois hommes se suivent : Lowes (Yamaha #21), Haslam (Kawa #11) et Nakagami (Honda #33).

Alors qu’il prend le guidon de la Kawasaki #11, Jonathan Rea montre qu’il est le plus rapide en creusant un petit avantage sur ses poursuivants. Une (visiblement) panne d’essence conduit le Britannique à perdre du temps, avant que de petits soucis techniques permettent à la Yamaha #21 et la Honda #33 de s’en aller.

Si la Honda #33 mène après un ravitaillement de la Yamaha #21, l’écart est à nouveau réduit à la suite de la nouvelle sortie d’une voiture de sécurité. Coincée derrière la deuxième voiture, la Kawasaki #11 est reléguée loin du duo de tête. Rea chute au ralenti et perd ses dernières chances de triomphe.

Avec Patrick Jacobsen à son guidon pour son premier relais, la Honda #33 mène mais Van der Mark fait un travail colossal sur la Yamaha #21. Le Néerlandais revient sur l’Américain et s’empare des commandes de la course, avant une énième sortie de la voiture de sécurité pour cause d’huile sur la piste de Suzuka.

La hiérarchie ne sera globalement plus modifiée : la Yamaha #21 triomphe devant la Honda #33 et la Kawasaki #11. Surprise pour la première Suzuki, quatrième, qui est la #94 de l’équipe S-Pulse Dream Racing IAI. Arrivée cinquième, la Honda #5 de F.C.C. TSR Honda France est sacrée championne du monde d’Endurance – mais nous y reviendrons dans un prochain article.

Après 1987, 1988, 1990, 1996, 2015, 2016 et 2017, Yamaha remporte les prestigieuses 8 Heures de Suzuka pour la huitième fois de son histoire, la quatrième consécutive. Les records de Honda sont encore loin (27 succès dont 10 consécutifs) mais petit à petit, la firme d’Iwata écrit une page de l’histoire de cette folle course d’Endurance.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de