#CzechGP, Zarco : « Je dois juste pousser »

L’envie de retrouver le top-5 : en République-Tchèque, Johann Zarco veut entamer de manière positive sa deuxième partie de championnat.

Johann Zarco arrive à Brno dans une position délicate. Certes, ses résultats ne sont pas mauvais, loin de là : le Français enchaîne les tops-10 et pointe cinquième au classement du championnat du monde. Mais la différence entre son début de saison (deux podiums en quatre courses) et ces dernières semaines (plus un top-5 depuis le 6 mai) interroge.

Sont alors mis en cause des problèmes avec son manager Laurent Fellon, une M1 qui ne reçoit plus aucun soutien de la part de Yamaha, une baisse de régime due à la signature chez KTM, etc. Le fait est que Zarco reste un pilote motivé à qui il reste encore dix courses à disputer cette saison.

Le Grand Prix de République-Tchèque a globalement réussi au Français dans sa carrière : il y obtient son premier meilleur tour en course en 2010, un podium en 2011, une victoire en 2015. « Le circuit de Brno est un circuit très sympa, que j’aime beaucoup, confirme-t-il. Il est assez large et il est assez intéressant d’aller là-bas, c’est totalement différent du Sachsenring, donc j’espère que je vais avoir un bon feeling et que je vais donner de bonnes informations à mes gars. »

« Ëtre de retour dans le top 5 serait fantastique, glisse le pilote Yamaha quant à ses objectifs. Attendons et voyons comment sera le temps. Il pleuvra peut-être, comme nous le savons depuis l’année dernière, cela peut perturber la course. C’était très difficile en 2017, donc nous devons faire mieux. Après les vacances d’été, je me sens plutôt bien. Je pourrais tout analyser et je sais que je dois juste pousser. »

Son team-manager, Hervé Poncharal, ne s’y trompe pas en pointant qu’« il est important de redémarrer la deuxième partie de l’année sur une note positive. Johann n’était pas d’humeur positive comme dans les premières courses de l’année, nous avons donc l’espoir d’avoir le retour du Johann que nous avions au Qatar, Argentine, Texas, Espagne et France. Je lui ai parlé et il semble être très positif, plein d’enthousiasme et avec le désir d’être de retour ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de