Les clés du #BritishGP selon Vermeulen



Fin pilote sous la pluie, Chris Vermeulen a souvent su tirer son épingle du jeu en Grande-Bretagne. En MotoGP, il y a décroché l’un des sept podiums de sa carrière à Donington, en 2007. Quant à Silverstone, l’Australien y a tout simplement remporté la première manche de sa carrière en mondial Superbike.

L’ancien pilote Suzuki a donc livré, sur MotoGP.com, les clés du Grand Prix de Grande-Bretagne 2018, au scénario indécis et aux conditions incertaines.

La météo : « La météo est toujours source de préoccupation en Grande-Bretagne et force est de constater que les prévisions ne sont pas forcément au beau fixe. Au-delà même de la pluie, il fait assez froid. Ça ne sera pas évident de conserver les pneus en température, qui plus est sur cette piste rapide, qui exige un style très coulé. Ça sera vraiment un élément clé. »

Le nouveau revêtement : « La piste a également été entièrement refaite. Tout le monde était assez impatient de découvrir le résultat, mais il semble qu’il y ait encore pas mal de bosses à cause des courses auto. Le grip a l’air quant à lui un peu meilleur et il n’y a plus qu’un seul et unique revêtement pas comme avant. Michelin avait prévu un pneu hard supplémentaire, à l’avant comme à l’arrière. Mais si les températures sont fraîches, ça risque d’être compliqué pour les pilotes de faire chauffer leur pneu. »

La nature du circuit : « D’un point de vue sportif, Silverstone nous offre toujours de superbes courses, de part la nature du circuit. C’est un peu comme à Assen ou à Phillip Island. Ces cinq dernières années, nous avons d’ailleurs vu, cinq vainqueurs différents. Une fois de plus ce week-end je pense que tout sera très serré. À mon avis, plusieurs pilotes lutteront aux avant-postes. Tout sera une question de régularité, il ne faudra pas commettre d’erreurs et ça peut arriver très vite avec les bosses. »

La situation au championnat : « Marc Márquez est clairement au-dessus du lot en ce moment au championnat. En revanche, tout est ouvert pour la deuxième place. Ça sera intéressant de voir jusqu’à quel point Marc assure. J’ai pu discuter avec lui et il me disait qu’il avait tiré leçon de Brno, que la meilleure façon de se défendre, c’était d’attaquer. Les pilotes Ducati sont de plus en plus forts, ce qui promet du joli spectacle. Je pense que les Yamaha devraient être un peu mieux sur cette piste. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de