Lin Jarvis sur la future équipe SIC Yamaha Petronas : « Le premier défi à relever sera Valence à l'intersaison »



On sait désormais depuis peu que les pilotes Franco Morbidelli et Fabio Quartararo composeront le Team satellite Sic Yamaha Petronas pour la saison 2019.

Une équipe dont l’ambition est certes grande mais qui aura tout à ‘formater’ à l’occasion des premiers essais de l’intersaison, les machines tout comme les pilotes, surtout si elle souhaite se distinguer rapidement.

On apprend ainsi que les deux pilotes disposeront de machines distinctes de la M1.

Ils seront encadrés par l’actuel patron du Team Angel Nieto, Aspar Martinez qui tiendra le rôle de conseiller technique. Il aura à ses côtés, Johan Stigefelt qui officiera en tant que Directeur de l’équipe.

Deux ingénieurs de pointe, Ramon Forcada qui était jusqu’à il y a peu, le Chef mécanicien de Maverick Vinales et Wilco Zeelenberg rejoindront les pilotes.

« Je suis très content que nous ayons pu nous entendre avec Ramon pour qu’il intègre l’équipe » a déclaré Lin Jarvis.

Et de poursuivre :

« C’est un nouveau défi pour lui et je pense qu’il est motivé, c’est donc une bonne chose. Le choix de Wilco comme Team Manager est aussi un très bon choix. Il est important de pouvoir s’appuyer sur des gens comme eux qui ont l’expérience surtout lorsqu’on met en place une nouvelle équipe. Nous devons en outre les accompagner et leur donner aussi des conseils car ils doivent être dans le coup ».

Un choix, dont la confiance est le mot d’ordre pour Lin Jarvis. Et il en faudra de la confiance à ses deux pilotes, qui ont certes les dents longues mais qui n’ont que très peu d’expérience en MotoGP. Fabio Quartararo, débutera sa première saison, quant à Franco Morbidelli, il entamera sa seconde saison dans la catégorie reine.

Valence, le premier vrai test, pour les machines et les pilotes :

« Le premier défi à relever et qui sera révélateur pour nous à démontrer que l’on peut ou pas s’adapter rapidement sera Valence » a expliqué Lin Jarvis.

 « A peine la saison 2018 terminée avec la dernière course à Valence, on enchaînera 24h après avec les tests. L’équipe qui n’existe pas encore aujourd’hui devra se mobiliser aux côtés deux pilotes qui n’ont jamais conduit une M1. Ce sera dur mais nous serons là pour soutenir ce process.et développer la moto pour l’année prochaine.  On sait très bien qu’il faudra un peu de temps et qu’il n’est pas possible d’être optimal tout de suite. Après çà on fera le point et Jerez arrivera. Je suis sûr que je peux compter sur eux. Pour ceux qui ont de l’expérience çà ira mais tous les autres, les nouveaux, ils devront faire avec les problèmes rencontrés et s’en débrouillés. Ils ne seront pas seuls et d’ores et déjà on ne leur met pas la pression car il leur faut du temps pour être au point » a ainsi conclu Lin Jarvis. 

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook


 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de