West suspendu, dopage suspecté



Anthony West n’a plus le droit de participer à des courses. L’Australien est soupçonné de dopage, après avoir déjà été sanctionné pour utilisation de produits illicites dans sa carrière.

Les affaires de dopage sont rares dans le monde de la vitesse moto. En 2012, Anthony West avait été suspendu après avoir été contrôlé positif à la méthylhexanamine alors qu’il participait au championnat du monde Moto2. Six ans plus tard, le même pilote vient à nouveau d’être pointé du doigt pour la consommation de substances interdites.

Pilote en championnat du monde Supersport, Anthony West a reçu un contrôle antidopage lors de l’épreuve de Misano (Saint-Marin), le week-end du 8 juillet. Les analyses de son test d’urine ont révélé la présence d’une substance interdite, dont le nom n’a pas été divulgué.

La Fédération internationale de motocyclisme (FIM) a averti l’Australien qu’il n’avait plus le droit de participer à des courses « jusqu’à nouvel ordre ». C’est pourquoi il n’était pas à Portimao (Portugal) le week-end dernier. Meilleur pilote Kawasaki du mondial Supersport, il était septième au classement mais vient de perdre deux places à cause de son forfait.

Ex-pilote MotoGP, West a remporté deux Grands Prix dans sa carrière : un en 250cc (2003), un en Moto2 (2014). Après un passage éclair en Superbike, l’Australien de 37 ans évoluait en Supersport et s’y est classé huitième en 2017.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de