Fenati : licence retirée, « bon exemple » à donner

La Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) a décidé, après avoir entendu Romano Fenati, de lui retirer sa licence jusqu’en fin d’année. Il n’avait de toute façon plus de guidon.

Romano Fenati s’est bien rendu, cette semaine, au siège de la Fédération Internationale de Motocyclisme, situé à Mies (Suisse), pour s’expliquer sur les faits qui se sont produits lors de la course Moto2 à Misano.

Le pilote italien, accompagné de son représentant légal, ont été reçus par Vito Ippolito (Président de la FIM) et Richard Perret (Directeur général adjoint et Directeur juridique de la FIM). Ces derniers ont souligné, durant la réunion, l’importance que le sport apporte au fair-play et par dessus tout, à la sécurité de ses pilotes.

Tout en reconnaissant la pression parfois subie par les concurrents à ce niveau de la compétition, sur la piste comme en dehors, les représentants de la FIM ont malgré tout tenu à lui rappeler la grande influence qu’ils avaient sur les fans et les jeunes… et donc la responsabilité qui lui imputait de donner le bon exemple à l’avenir. Après avoir longuement discuté, la Fédération a donc décidé de lui retirer sa licence FIM jusqu’à la fin de l’année. Une nouvelle licence FIM pour la saison 2019 pourra lui être accordée, sous réserve des conditions énoncées dans le règlement.

La décision prise par la FIM devait être prise, mais elle n’aura pas réellement d’influence sur la saison de Romano Fenati. En effet, le pilote italien avait déjà perdu tous ses contrats : ceux de cette année (Marinelli Snipers Team) ainsi ceux qui valaient pour la saison 2019, puisque l’Italien avait signé chez Forward MV Agusta. Il s’est ensuite excusé, reconnaissant qu’il avait eu un « geste inqualifiable » (lire ici).

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de