Crise chez Yamaha : Poncharal a « du mal à comprendre »



Hervé Poncharal vit sa dernière saison chez Yamaha, puisque Tech3 sera bientôt avec KTM. Le team-manager français a « du mal à comprendre » ce qu’il se passe.

Hervé Poncharal se livre dans un grand entretien donné à MotoGP.com. Parmi les multiples sujets abordés, il y a évidemment celui de la crise chez Yamaha : le constructeur japonais n’a plus gagné depuis 15 mois, et ses pilotes sont aujourd’hui incapables de lutter pour le podium. Cela concerne autant Valentino Rossi et Maverick Viñales, que Johann Zarco ou encore Hafizh Syahrin – même si pour ce-dernier, cela se comprend aussi par sa vitese initiale.

« Je dois dire que j’ai du mal à comprendre ce qu’il se passe, reconnaît Hervé Poncharal. La Yamaha n’était peut-être pas la meilleure moto en début de saison, mais elle était tout de même performante. Nous avons fait d’excellents résultats au Qatar, en Argentine, au Mans… Valentino et Maverick, qui n’ont pas de moto ‘figée’, arrivaient à ‘être dans le coup’ eux aussi. Au Sachsenring, tous deux figuraient encore sur le podium avec Marc ! Le week-end dernier, la meilleure M1 termine derrière les Ducati, les Suzuki, mais aussi derrière l’Aprilia d’Aleix Espargaró. Du jour au lendemain, tout s’est compliqué et honnêtement j’ai un peu du mal à l’expliquer… »

Mais comme il le rappelle, la décision de rejoindre KTM s’est prise avant ce malaise technique. « Nous étions juste arrivés à un stade où nous avions soif de nouvelles aventures et un constructeur est venu nous voir pour nous proposer deux machines identiques aux siennes !, justifie le team-manager de chez Tech3. Chose d’autant plus excitante, puisque cette marque est arrivée il y a tout juste deux ans. Et avec deux motos supplémentaires on développe davantage, on est à même de mieux comprendre. C’était une opportunité incroyablement attrayante sur le plan sportif comme humain. Par ailleurs, je reste un chef d’entreprise, qui se doit d’assurer une pérennité à son entreprise. Ici, on nous offrait un contrat de trois ans avec KTM et Red Bull, donc ça remplissait vraiment tous les critères. »

Quant à la situation de Johann Zarco, Hervé Poncharal reconnaît que « ça serait mentir de dire que ces résultats sont à la hauteur de nos attentes. […] C’est une évidence, nous ne sommes plus où nous étions. Actuellement, il y a plus de moments de frustration que de joie, contrairement au début de saison. Donc non, nous ne sommes pas satisfaits… Maintenant ces hauts et ces bas font partie de la course. Il faut l’accepter, tout en comprenant pourquoi pour rebondir le plus vite possible ! »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de