Crutchlow questionne la longueur de la saison

Cal Crutchlow n’est pas contre une saison à 19 Grands Prix, mais se demande s’il est nécessaire de prolonger les tests hivernaux jusqu’à fin novembre.

Dix neuf Grands Prix, des dizaines de journées de tests (hivernaux + privés + post-GP) et un entraînement sportif intense et quotidien : telle est la vie d’un pilote MotoGP. Et le calendrier pourrait encore s’allonger puisque la Dorna envisage de passer à 20 courses, même si le Grand Prix de Finlande, qui était prévu, ne se fera pas avant au moins 2020 (lire ici).

À bientôt 33 ans, Cal Crutchlow vit les dernières années de sa carrière de pilote professionnel. Sixième au classement du championnat, il se demande s’il est raisonnable de rouler autant : la seule véritable « pause » que connaissent les pilotes va de fin novembre à fin janvier.

« Nous avons une longue saison », a déclaré le pilote LCR. « Je ne m’en plains pas. Bien sûr, nous avons deux mois de congés… Mais je ne suis pas d’accord pour dire que nous devons rouler jusqu’à la fin du mois de novembre. Nous avons le week-end du dernier Grand Prix à Valence, du 16 au 18 novembre. Ensuite, nous testons à nouveau le mardi et mercredi pendant deux jours. Puis nous avons quatre jours de repos, avant de remonter sur la moto à Jerez. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de