Somkuat Chantra, le wild-card qui détonne

Somkuat Chantra participait ce week-end au premier Grand Prix de sa carrière, en Thaïlande. Natif du pays, il a impressionné et terminé dans le top-10.

Somkuat Chantra : ce nom ne vous dit sans doute rien, et c’est normal. Le Thaïlandais fait ses grands débuts en championnat du monde ce week-end, au guidon d’une machine de l’équipe AP Honda Racing Thailand. Étant l’un des seuls à connaître la piste, Chantra a rapidement hissé son nom parmi les premiers du classement.

Huitième en FP1, dixième en FP2, vingt-et-unième en FP3, il s’est finalement qualifié vingt-quatrième à cause d’Enea Bastianini. Dans son dernier tour, l’Italien a en effet chuté et emporté le Thaïlandais avec lui. Mais le dimanche, Chantra a corrigé le tir et délivré une performance admirable. Évitant les chutes et les erreurs, il a remonté le peloton pour finalement intégrer le groupe de tête. Son premier GP s’est terminé à la neuvième place, à seulement 1,643 seconde du vainqueur (!).

Vous voulez en savoir plus sur Somkuat Chantra ? Né en décembre 1998, le Thaïlandais fêtera ses 20 ans dans quelques semaines. Vainqueur de l’Asia Talent Cup 2016, il est ensuite parti en Europe pour disputer le mondial junior Moto3 (CEV). Vingtième en 2017, il est actuellement classé huitième, avec une quatrième place comme meilleur résultat en course.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de