Pedrosa : « le chattering ? Nous n’attendons plus de grosses évolutions cette saison »



Comme chaque année lors de la pause estivale du MotoGP, Respol Honda en profite pour balancer, dans les rédactions, les interviews de ses pilotes.

Evidemment, il ne faut pas s’attendre à de grandes révélations puisque venant de Honda, les questions, mais aussi les réponses, ne peuvent être que « corporate » et le fait que le pilote interviewé soit Dani Pedrosa ajoute certainement encore à ce caractère.

Ceci dit, il y a toujours quelques passages intéressants et notamment celui sur la compétitivité du championnat.  

« Pendant les courses on pourrait penser que nous n’avançons pas et que nous pourrions donner plus mais, en réalité, nous sommes à la limite de nos possibilités et c’est très difficile de faire une différence. C’est pour cette raison que nous roulons souvent les uns derrière les autres et que les dépassements sont peu nombreux. Nous avons atteint un niveau où vous ne pouvez quasiment rien obtenir de plus, ni de vous, ni de la moto, ni du circuit ».

Et puis, bien entendu, en 2012, on ne peut pas parler de Honda sans parler du chattering. De  ce côté, Dani Pedrosa semble ne plus attendre d’évolutions avant la fin de la saison, mais, comme le rappelait Alain Chevallier (lire ici), même si le HRC trouvait la solution, il n’aurait tout de même aucun intérêt à en informer le monde entier. Premièrement parce qu’à quoi bon donner des pistes de réflexion à la concurrence et puis, deuxièmement, parce que c’est toujours pratique de pouvoir ressortir l’excuse après une mauvaise course.   

« La moto va plutôt bien. C’est difficile de trouver un excellent set-up pour chaque circuit. Évidemment, elle pourrait aller un peu mieux, mais je pense que nous faisons un bon travail. Le chatter fait partie de nos problèmes. Nous essayons de le solutionner, mais c’est dur. A ce sujet, nous n’attendons pas de grosses améliorations avant la fin de la saison ».

Enfin, on peut encore vous parler du changement de gomme intervenu à Silverstone mais décrié par Honda depuis les tests de Sepang. « Nous avons toujours des difficultés avec le nouveau pneu. Evidemment avec les courses qui passent, on s’y habitue, mais la limitation des performances est toujours-là ».

Bon, si le nouveau pneu a limité les performances de Stoner à Laguna, ou de Pedrosa au Sachsenring, il vaut peut-être mieux qu’on le garde, sinon, on pourrait vraiment tuer tout suspense.

Par contre, il y a fort à parier que demain, arrivera l’interview de Casey Stoner et le jeu des comparaisons risque bien d’être beaucoup plus amusant.  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de