Lorenzo sur son forfait : « C'était la bonne décision »

Lourdement tombé vendredi en Thaïlande à cause d’un problème sur sa Ducati, Jorge Lorenzo explique pourquoi est-ce que, selon lui, il était préférable de ne pas poursuivre à Buriram.

Jorge Lorenzo est passé par tous les états cette semaine. Blessé au pied après sa chute en Aragon, le pilote Ducati a fait le voyage en Thaïlande sans savoir s’il allait participer au Grand Prix. Après avoir reçu le feu vert des médecins, il est entré en piste. Et n’a fait que le dix-septième temps en FP1.

La FP2 a débuté de bien meilleure manière : dès ses premiers kilomètres, Lorenzo a amélioré d’une demi-seconde. Avant qu’un problème sur sa Desmosedici GP18 ne l’éjecte violemment au sol. Déjà blessé au pied, il a été évacué sur civière. Puis a décidé d’en rester là pour le week-end. De retour au calme, il s’est expliqué à la presse :

« Après ma chute et les résultats des derniers tests médicaux, j’ai décidé, en accord avec le team et les docteurs, de ne pas participer au Grand Prix de Thaïlande. Le scan a révélé une blessure à mon poignet gauche et, dans les conditions dans lesquelles j’étais en arrivant et vu comment je me sens, je pense qu’il était mieux de ne pas rouler. D’essayer de récupérer au maximum pour la prochaine course au Japon. »

Lorenzo pointe également le fait qu’en étant quatrième du classement général (à égalité avec le cinquième), prendre le risque de rouler et se blesser encore plus n’était pas logique. « Je me sens désolé par rapport à l’équipe. Mais au regard de ma situation au championnat, cela n’aurait pas eu de sens de prendre des risques. Donc je pense que j’ai pris la bonne décision. »

Rendez-vous à Motegi dans une dizaine de jours ?

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de