2019 : Ferrari avec Gresini en MotoE !

L’équipe Gresini disputera la Coupe du Monde FIM MotoE en 2019. Matteo Ferrari sera l’un de ses deux pilotes.

La première édition du championnat du monde de motos électriques s’annonce très intéressante. L’équipe italienne Gresini en fera partie et compte bien jouer les premiers rôles. Pour cela, elle a recruté le jeune et prometteur Matteo Ferrari.

Bientôt âgé de 22 ans, Ferrari tente de relancer sa carrière. L’Italien avait participé au championnat du monde Moto3 de 2013 à 2015, sans trouver la clé du succès dans une catégorie qui n’était pas taillée pour lui (meilleur résultat : neuvième place au Sachsenring).

Depuis, il a trouvé ses marques ailleurs. Le week-end dernier, Ferrari a été sacré vice-champion d’Italie de Superbike (CIV) derrière Michele Pirro. Cette année, il a également pigé en Coupe du monde Superstock 1000 et gagné à Imola.

« Gresini m’a fait une proposition mais j’ai d’abord hésité, a reconnu Matteo Ferrari, interrogé par GpOne et la presse italienne. Une nouvelle moto, une nouvelle catégorie et beaucoup de choses inconnues… Honnêtement, je ne sais pas comment ce sera de piloter une moto électrique, parce que c’est un nouveau monde. J’ai entendu des choses dessus, mais tant que je n’ai pas essayé je ne sais pas à quoi m’attendre. Je suis très curieux. »

Mais l’Italien joue carte sur table : s’il va en MotoE, c’est pour tenter de retrouver un guidon dans une autre catégorie. « C’est un beau tremplin pour le futur. Revenir en championnat du monde n’est jamais facile. Dans cette nouvelle catégorie, j’aurais une vraie chance de montrer ce que je sais faire. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

1
Poster un Commentaire

1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de

[…] à l’image de Matteo Ferrari (« un beau tremplin pour le futur », dit-il dans une interview à relire ici). D’autres, comme Sete Gibernau, y vont pour prendre part à cette première historique. Leur […]