Rea pense qu'il pourrait battre Crutchlow

Quadruple champion du monde Superbike, Jonathan Rea livre son avis sur la catégorie reine et les performances de Cal Crutchlow, qu’il pense pouvoir battre.

Vainqueur, le week-end dernier, de sa 70ème manche en WSBK, Jonathan Rea est un homme heureux. « Je suis quadruple champion du monde Superbike et l’un des pilotes les plus populaires en Grande-Bretagne. Je suis globalement très content de ma vie », assure-t-il auprès de Autosport.

Le Nord-Irlandais possède les meilleures statistiques de tous les temps en mondial Superbike. Mais à bientôt 32 ans, il sait qu’un éventuel transfert en catégorie MotoGP sera sans doute exclu – lui-même le refuse s’il n’a pas une moto compétitive (lire ici). Alors forcément, les comparaisons avec ses compatriotes britanniques sont inévitables.

Aujourd’hui, le meilleur représentant du Royaume-Uni en MotoGP est Cal Crutchlow (classé sixième avec une victoire en Argentine). Rea insiste sur le fait qu’il « respecte vraiment ce qu’il fait », et lui tire son chapeau. Mais ajoute : « Parfois je le regarde et je sens que je peux le faire. Que je peux faire mieux. » 

« Très fier »

Assurant qu’il n’est « pas jaloux », le pilote Kawasaki explique que dans le passé, il avait l’habitude de rouler avec Crutchlow et de le battre. « Je suis très fier, parce que je pouvais rouler contre lui et maintenant il fait du très bon travail », poursuit-il. Toutefois difficile à évaluer : si Rea a effectivement devancé Crutchlow en British et mondial Superbike, les époques et les situations des deux pilotes étaient différentes.

Au-delà de ce sujet, Rea est revenu sur le mauvais matériel que reçoivent les pilotes du WSBK qui cherchent à aller en MotoGP. Et prend pour exemple Eugene Laverty, « arrivé chez Aspar » au guidon d’une Honda pas forcément à la hauteur des autres machines. « Et de là il a récupéré une Ducati vieille de deux ans », se souvient-il.

Or, d’après Rea, Laverty et Crutchlow avaient le même niveau. « Ils étaient rivaux en Grande-Bretagne et en Supersport, avant que Cal n’aille en Superbike et Eugene en 250cc », raconte-t-il. Effectivement : les deux britanniques ont dominé le mondial Supersport 2009, remporté par Crutchlow pour 7 petits points. « Cal est le dernier [pilote Superbike] à avoir récupéré une moto compétitive [en MotoGP] », conclut le pilote Kawasaki.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store