Japon, MotoGP, FP2 : Pedrosa se montre sur le séchant

Dani Pedrosa a dominé une FP2 tronquée par la pluie, où plusieurs pilotes n’ont pas roulé. Andrea Dovizioso reste l’homme le plus rapide du jour.

À Motegi, la deuxième séance d’essais libres MotoGP a été tronquée par les restes de la pluie tombée quelques heures plus tôt. Disputée sur une piste mouillée, la FP2 a d’abord compté peu de participants ; Johann Zarco dominait alors. Mais dans les dernières minutes, les conditions s’amélioraient et les pilotes MotoGP ont commencé à sortir.

Dans ces conditions, chaque tour était l’occasion de gagner quelques dixièmes. Le dernier mot a finalement été obtenu par Dani Pedrosa en 1’48.136. Derrière lui arrive Scott Reddng, qui a saisi l’opportunité de se montrer. Suivent les coéquipiers de chez Pramac, Danilo Petrucci et Jack Miller, puis la paire de Tech3 Johann Zarco-Hafizh Syahrin aux places 5 et 6.

Premier pilote KTM, Bradley Smith se hisse au septième rang alors que Xavier Siméon prend la huitième place. Le Suisse Thomas Lüthi et le Français Sylvain Guintoli complètent le top-10. Plusieurs pilotes (Marc Marquez, Andrea Dovizioso…) n’ont pas roulé et aucun des chronos de la FP1 n’a été amélioré.

Résumé de la FP1 :

Battu en Thaïlande, Andrea Dovizioso a soif de revanche et il l’a montré dès les premiers kilomètres du Grand Prix du Japon. L’Italien est allé chercher le meilleur temps en 1’45.348, devançant ainsi Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) pour un peu plus d’un dixième.

Très belle entrée en matière pour Johann Zarco. Poleman en 2017, le Français s’est classé troisième de la FP1 à 20 petits millièmes de Crutchlow. Pas très loin également, les Espagnols Marc Márquez et Maverick Viñales complètent le top-5.

Outre Dovizioso, Ducati place deux autres pilotes dans le top-10 avec les privés Alvaro Bautista (septième) et Jack Miller (huitième). Neuvième à environ une seconde du leader, Valentino Rossi a assuré l’essentiel. Tandis qu’Aleix Espargaro, qui a posé un ultimatum à Aprilia, ferme la marhe du top-10. Son coéquipier Scott Redding a lui aussi surpris au douzième rang, juste derrière Dani Pedrosa.

À domicile, Takaaki Nakagami termine treizième et meilleur rookie, loin devant Franco Morbidelli (vingtième). L’autre japonais, le wild-card Katsuyuki Nakasuga, est quinzième. Xavier Siméon se dévoile en réalisant le seizième meilleur temps, alors que Sylvain Guintoli pointe vingt-et-unième pour son retour.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de