Oliveira en Australie comme chez lui

Miguel Oliveira doit reprendre des points à Francesco Bagnaia ce week-end. Le Grand Prix d’Australie est le lieu idéal pour cela.

Avec 37 points de retard sur Francesco Bagnaia à trois courses de la fin de la saison, Miguel Oliveira n’a plus le choix : il doit battre l’Italien. Et doit le faire dès ce week-end, à Phillip Island. Si le pilote KTM venait à être devancé par son adversaire, il pourrait définitivement perdre ses dernières chances d’être sacré champion du monde Moto2.

Battu au Japon, Oliveira arrive en Australie, un lieu où il a souvent brillé par le passé. Et qui lui portera peut-être chance cette année.

En 2012, celui qui roulait alors pour Estrella Galicia 0,0 avait décroché son deuxième podium en carrière, et le meilleur résultat de sa saison Moto3 (deuxième). Trois ans plus tard, Oliveira sortait vainqueur d’un superbe combat pour la victoire et remportait un Grand Prix très serré – cinq pilotes en 288 millièmes.

Passé en Moto2, le Portugais était forfait (blessé) pour l’édition 2016… mais n’en a pas moins brillé en 2017. L’an dernier, Oliveira avait remporté en Australie le premier GP de sa carrière Moto2, devant son coéquipier Brad Binder. Cette année, l’aide du Sud-Africain pourrait être un atout dans son combat pour le titre, si Binder parvient à s’interposer entre Oliveira et Bagnaia.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de