Miller et Gardner à domicile ce week-end



Jack Miller et Remy Gardner représenteront l’Australie ce week-end à Phillip Island, devant un public qui attend son nouveau Casey Stoner.

Un Australien vainqueur à Phillip Island : c’est arrivé dix fois en championnat du monde. Le premier fut Wayne Gardner, triomphateur en 500cc en 1989 et 1990. Avec le passage du Grand Prix à Sydney, il a ensuite fallu attendre le retour de l’épreuve à Phillip Island, à la fin des années 90. Michael Doohan reprit donc le flambeau en s’imposant en 1998, toujours en catégorie reine.

Puis, plus rien. Jusqu’à l’arrivée de Casey Stoner au top-niveau. Le double-champion du monde MotoGP gagnera alors toutes les courses de 2007 à 2012, année de son départ à la retraite. Depuis, l’hymne australien a été joué une fois à domicile pour Jack Miller, vainqueur en 2014 dans la catégorie Moto3.

Ce week-end, Miller essaiera de porter haut les couleurs de l’Australie à Phillip Island. Un Australien sur une Ducati, voilà de quoi rappeler des souvenirs… Chaque année, en MotoGP, Miller progresse chez lui : 15e en 2015, 10e en 2016, 7e en 2017. Et pourquoi pas un top-5 cette année ? Son meilleur résultat en 2018 est pour l’instant une quatrième place.

Un autre homme représentera son pays, mais en catégorie Moto2 : Remy Gardner. Le pilote Tech3, qui avait sauvé le point de la 15e place l’an dernier à Phillip Island, n’est pas un candidat au podium. Mais un top-10 est envisageable, et serait même un bon résultat. Il n’y est pour l’instant rentré qu’une fois en 2018.

Dernière minute : Un troisième australien, Mike Jones, sera wild-card dans l’Angel Nieto Team (lire ici).

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store