Miller et Gardner à domicile ce week-end

Jack Miller et Remy Gardner représenteront l’Australie ce week-end à Phillip Island, devant un public qui attend son nouveau Casey Stoner.

Un Australien vainqueur à Phillip Island : c’est arrivé dix fois en championnat du monde. Le premier fut Wayne Gardner, triomphateur en 500cc en 1989 et 1990. Avec le passage du Grand Prix à Sydney, il a ensuite fallu attendre le retour de l’épreuve à Phillip Island, à la fin des années 90. Michael Doohan reprit donc le flambeau en s’imposant en 1998, toujours en catégorie reine.

Puis, plus rien. Jusqu’à l’arrivée de Casey Stoner au top-niveau. Le double-champion du monde MotoGP gagnera alors toutes les courses de 2007 à 2012, année de son départ à la retraite. Depuis, l’hymne australien a été joué une fois à domicile pour Jack Miller, vainqueur en 2014 dans la catégorie Moto3.

Ce week-end, Miller essaiera de porter haut les couleurs de l’Australie à Phillip Island. Un Australien sur une Ducati, voilà de quoi rappeler des souvenirs… Chaque année, en MotoGP, Miller progresse chez lui : 15e en 2015, 10e en 2016, 7e en 2017. Et pourquoi pas un top-5 cette année ? Son meilleur résultat en 2018 est pour l’instant une quatrième place.

Un autre homme représentera son pays, mais en catégorie Moto2 : Remy Gardner. Le pilote Tech3, qui avait sauvé le point de la 15e place l’an dernier à Phillip Island, n’est pas un candidat au podium. Mais un top-10 est envisageable, et serait même un bon résultat. Il n’y est pour l’instant rentré qu’une fois en 2018.

Dernière minute : Un troisième australien, Mike Jones, sera wild-card dans l’Angel Nieto Team (lire ici).

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store