Japon, Zarco (6e) : « Il manquait un petit quelque chose »

Johann Zarco a fini sixième lors de la seizième manche du championnat du monde MotoGP, sur le circuit de Motegi, au Japon. Un « week-end positif » même si le Français espérait faire un peu mieux.

Un résultat en deçà de celui convoité par le pilote Tech3, qui visait le top-5. Il avait pourtant brillé aux qualifications, manquant de justesse de réaliser la pole position face à Andrea Dovizioso. Sa deuxième place restait une belle performance, quand on sait que les Yamaha officielles partaient septième (Maverick Vinales) et neuvième (Valentino Rossi).

Mais dès l’entame de course, la chance a tourné court pour le pilote Français. Victime d’un  Jack Miller à la dérive sur sa trajectoire au départ, pris dans le flot et englué dans le peloton, Zarco n’est pas parvenu à revenir dans le peloton de tête et s’en est sorti avec une sixième place. Il repart malgré tout satisfait.

 « C’était tout de même une bonne course. J’ai tout donné physiquement et j’ai aussi utilisé tout le potentiel de la moto. Je suis un peu déçu car j’ai pris un bon départ, mais j’ai ensuite perdu du temps dans les premiers virages et je n’ai pas pu revenir comme je le souhaitais. Ça a vraiment été compliqué pendant dix tours car je ne parvenais pas à faire ce que je voulais.

En seconde partie de course, j’ai réussi avoir un bon rythme et j’ai été de suite plus à l’aise sur la machine. Hélas, cela n’a été suffisant pour que je revienne en tête de la course. J’ai vu les chutes de Dovizioso et Iannone et j’ai tenté d’aller me battre avec  Rossi pour la quatrième place dans le dernier tour, mais je me suis fait passer par Bautista. Le week-end a été plutôt positif, même si j’avais le sentiment qu’il manquait un petit quelque chose. Cal a réalisé une belle performance au championnat en engrangeant 20 points, importants dans notre lutte pour être le meilleur pilote indépendant. »

Johann Zarco gagne deux places au classement général est actuellement classé sixième, avec 133 points. Il a doublé Petrucci et Lorenzo, mais compte 15 longueurs de retard sur Cal Crutchlow, cinquième.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de