Yamaha : la menace d’une année blanche

Au moins une victoire par saison : ainsi va la vie de Yamaha en MotoGP depuis près de 15 ans. Mais 2018 pourrait mettre un coup d’arrêt à cette règle.

Yamaha n’a plus rien gagné en MotoGP depuis le Grand Prix des Pays-Bas 2017. Avec 11 podiums cette saison, les Bleus sont passés plusieurs fois tout près du succès. Mais à trois courses de la fin de la saison, un succès d’un pilote Yamaha est de plus en plus difficile à imaginer.

Alors 2018, une saison sans aucune victoire pour la firme aux trois diapasons ? Depuis la fin de l’ère Agostini et le début des années 70, ce n’est arrivé que… deux fois !

La première fut en 1997. À l’époque, l’équipe Repsol Honda disposait de trois cadors : Mick Doohan, Alex Crivillé, Tadayuki Okada. Les trois avaient tout gagné. Chez Yamaha, seusl Luca Cadalora et Norifumi Abe étaient montés sur le podium, trois fois. Mais sans aucun succès.

La seconde fut en 2003. La domination de Honda avait été quasi-totale grâce à trois pilotes : Valentino Rossi, Sete Gibernau, Max Biaggi. Le trio avait remporté 15 des 16 GP disputés. La seule non-victoire de Honda avait été l’oeuvre de Loris Capirossi, triomphateur en Catalogne au guidon d’une Ducati. L’année avait été terrible pour Yamaha. Le premier bleu au classement ? Carlos Checa, septième. Des 5 pilotes Yamaha engagés, un seul était monté sur un podium : Alex Barros, lors du GP de France.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store