Australie, Rossi (6e) : « Je glissais dès le 1er tour »

Valentino Rossi aime Phillip Island, mais la piste australienne ne lui a pas rendu cet amour dimanche. L’Italien a terminé sixième du Grand Prix d’Australie, où il a souffert avec ses pneumatiques.

Valentino Rossi est généralement très bon à Phillip Island, où il a obtenu 17 podiums dans sa carrière. Mais ce week-end, le Docteur était un peu en retrait. Qualifié septième, on a un temps pensé qu’il jouerait la victoire. Mais il a finalement cédé, avant de se faire battre par Alex Rins pour le gain de la cinquième place.

À l’arrivée, Rossi était donc déçu. « Dès le premier tour j’ai commencé à glisser à l’accélération, déplore-t-il. J’ai perdu en adhérence par rapport au samedi et au warm-up. C’est dommage, parce que nous voulions essayer de faire mieux. J’ai essayé de piloter proprement et de gérer les pneus, mais après 15 tours j’étais en difficulté, en particulier à la sortie des virages à gauche. »

Absent du podium depuis sept Grands Prix, l’Italien ne semble pas en mesure de retrouver la compétitivité qu’il avait auparavant. « Nous devons comprendre pourquoi cela arrive et essayer de progresser », a-t-il une nouvelle fois répété, pensant évidemment aux difficultés rencontrées sur sa M1. Mais « que Maverick gagne une course est une bonne nouvelle pour l’équipe et pour Yamaha, car cela donne de la motivation ».

Le boss de l’équipe, Massimo Meregalli, était également déçu que Rossi ne soit pas monté sur le podium en compagnie de Viñales, « parce qu’il a montré qu’il avait le potentiel. Lui et son équipe ont fait le maximum mais, à cause de l’usure des pneus, la sixième place était le meilleur résultat possible ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Photo © Yamaha Racing

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Nouvelles Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store