Australie, Petrucci (12e) : « Je suis passé pour un idiot »

Danilo Petrucci s’y voyait déjà, ‘en haut de l’affiche’. Lors du Grand Prix d’Australie, tel Guy l’Eclair, il s’est élancé à la vitesse de la lumière pour se retrouver en tête de la course… et tout aussi furtivement, finir dans les graviers.

Un tout-droit d’entrée de jeu, et une déconvenue pour celui qui a dû batailler tout le reste de la course afin de remonter le peloton accrocher, au passage du drapeau à damiers, une douzième place. Pire : les autres pilotes Ducati, Andrea Dovizioso et Alvaro Bautista, ont brillé.

« Je suis mal à l’aise. J’imagine ce que des millions de téléspectateurs ont pensé de moi, a regretté l’Italien. Je fais un super départ, je suis en tête de la course et je finis dans les graviers. Je suis certainement passé pour un idiot. Mais bon, mon embrayage s’est bloqué. J’ai dû tirer droit car Marquez était revenu à ma hauteur. Au final, on dirait que je dois faire un mauvais départ pur faire une bonne course : la dernière fois que j’étais bien parti, c’était au Mugello et Marquez m’avait accroché. »

Huitième au warm-up, le pilote Pramac a eu un bon rythme en course, alors qu’il estime avoir fait « le mauvais choix de pneu avant. Le choix d’un pneu soft n’était pas le bon. La gomme était complètement dégradée en fin de course. C’est dommage car je pense qu’un top-5 était possible ».

En dépit de cette contre-performance, Petrucci a repris des points à Cal Crutchlow (forfait) et Johann Zarco (chute), avec qui il lutte pour le titre de meilleur pilote satellite. Le trio se tient en 11 points. Tout reste à faire, tout est possible.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook


Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de